Investir en période de marché baissier

Dans tout ce contexte de taux d’intérêt, d’inflation et d’une éventuelle récession économique qui se profile à l’horizon, l’indice S&P 500 est officiellement passé en territoire baissier à la mi-juin 2022. Cela signifie que les actions américaines ont reculé de plus de 20 % par rapport à leur récent sommet, suivi de près par les actions canadiennes (mesurées par l’indice composé S&P/TSX). Pourquoi ce recul aussi important et précipité des actions? Cette situation découle principalement de la hausse de taux d’intérêt amorcée par la Réserve fédérale américaine et la Banque du Canada en juin dans l’espoir de contrer une inflation sans précédent (elle a récemment atteint des sommets inégalés depuis 40 ans).

Malgré la vigueur actuelle de l’économie et du marché de l’emploi au Canada, certains croient que des hausses de taux d’intérêt énergiques pourraient se solder par une récession. C’est-à-dire lorsque l’économie d’un pays – son produit intérieur brut – recule pendant six mois consécutifs. Que les investisseurs aient traversé ou non une récession auparavant, les manchettes demeurent inquiétantes. Et l’inquiétude peut amener les investisseurs à être incertains quant à l’avenir, à leurs placements et à la prochaine décision qu’ils prendront.

Alors, quelles sont les conséquences d’un marché baissier pour les investisseurs? Dans cet article, nous aborderons les sujets suivants :

  • Définition des marchés haussiers et baissiers
  • Comparaison de la durée des périodes haussières et baissières passées
  • Stratégies de placement possibles en période de marché baissier 

Comment définit-on un marché haussier ou baissier?

On qualifie généralement un marché de « haussier » lorsqu’il enregistre une hausse de 20 % sur une période prolongée après un récent creux. Si un marché est en hausse, c’est un marché haussier. Un marché haussier se produit généralement lorsqu’une économie est vigoureuse ou se raffermit; il s’agit d’un indicateur d’expansion économique.

À l’inverse, un marché est dit « baissier » lorsqu’il enregistre une baisse de 20 % sur une période prolongée après un récent sommet. Si un marché est en baisse, c’est un marché baissier. Un marché tend à entrer en territoire baissier avant une contraction de l’économie.

Bien que les termes « haussier » et « baissier » s’utilisent le plus souvent en référence aux marchés boursiers, ils s’appliquent également à d’autres marchés, comme les obligations et les marchandises.

Les actions américaines sont entrées en territoire baissier à la mi-juin 2022; toutefois, à l’exception de quelques mois au début de la pandémie, le marché américain a été haussier depuis mars 2009, après la crise financière de 2008. 

Inscrivez-vous pour recevoir des astuces de négociation, des mises à jour du service et des offres par courriel.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui

Quelle est la durée des marchés haussiers et baissiers?

Même s’il peut être difficile pour les investisseurs de voir leurs placements perdre de la valeur, ils doivent garder à l’esprit une chose au sujet des marchés baissiers : par le passé, les marchés haussiers ont été plus longs et plus vigoureux que les marchés baissiers. Autrement dit, bien que ce soit inquiétant de voir les actions reculer pendant les marchés baissiers, ceux-ci ne durent généralement pas très longtemps.

Le graphique ci-dessous, préparé par la société sœur de Qtrade, Placements NEI inc., présente l’ensemble des marchés haussiers (en bleu foncé) et baissiers (en vert) depuis 1960. Ce qu’il faut retenir, c’est que les marchés haussiers durent plus longtemps et sont plus fréquents que les marchés baissiers.

Graphique montrant la durée relative des marchés haussiers et baissiers aux États-Unis de 1960 à 2021.

  Source : Placements NEI inc.

Plus important encore, le graphique montre que les gains réalisés sur les marchés haussiers (rendement cumulatif médian de 105,12 %) compensent largement les pertes subies sur les marchés baissiers (rendement cumulatif médian de -33,51 %). Voilà une excellente nouvelle pour les investisseurs.

Comment investir en contexte baissier?

Ne paniquez pas. Oui, il s’agit d’un marché baissier et vos placements ont peut-être piqué du nez. Mais ne cédez pas à la peur. Une réaction émotionnelle pourrait vous amener à prendre des décisions irréfléchies à l’égard de vos placements. Si, sous le coup de la panique, vous vendez votre action, votre perte théorique devient alors une perte réelle. Et comme vous n’investissez plus dans ce titre, vous pourriez rater des gains si celui-ci devait se redresser en cours de route.

Conservez vos placements.

Évidemment, si vous avez besoin de votre argent, vous devrez peut-être vendre votre placement, mais la plupart des experts recommandent de conserver votre titre jusqu’à ce que le marché se redresse au moins quelque peu. Même s’il est difficile de ne rien faire lorsque vos actions dégringolent, il est peut-être préférable d’attendre patiemment que la situation se résorbe.

Comme nous l’avons vu dans le graphique de Placements NEI ci-dessus, les marchés baissiers ne durent habituellement pas aussi longtemps que les marchés haussiers. Si vous vendez votre placement lorsqu’il a perdu de la valeur, vous cristallisez ou réalisez la perte. Ce qui semble être une perte de valeur dans votre portefeuille n’est pas une perte réelle tant que vous ne vendez pas le titre. Par ailleurs, vous risquez de rater les gains que vous auriez pu réaliser lorsque les marchés se redresseront (ou augmenteront).

Vente à perte à des fins fiscales.

Dans certains cas, il pourrait être avantageux de vendre votre action lorsque sa valeur diminue considérablement, comme au moment de produire votre déclaration de revenus.

La vente à perte à des fins fiscales consiste à vendre un placement dont la valeur est inférieure au prix d’achat initial. Cela entraîne une « perte en capital », que vous pouvez utiliser pour compenser les gains en capital réalisés sur un autre placement, ce qui vous fait économiser de l’argent à la période des impôts. Parlez à votre comptable pour savoir si ce scénario pourrait vous convenir.

Revoyez votre stratégie de placement et votre tolérance au risque.

Ultimement, si vos objectifs de placement n’ont pas changé, votre stratégie de placement ne devrait pas changer non plus. Bien facile à dire lorsque les marchés sont en hausse; un contexte baissier pourrait toutefois être le moment idéal pour revoir votre stratégie de placement globale. Si le fait de penser à vos placements vous stresse, votre tolérance au risque n’est peut-être pas aussi élevée que vous l’aviez estimée au départ. Un marché baissier peut vous indiquer votre réel sentiment à l’égard du risque, et vous donner l’occasion de vous ajuster pour l’avenir.

Lorsque vous avez établi votre plan de placement, vous étiez peut-être beaucoup plus jeune et vous aviez peut-être plus de temps avant la retraite. Votre niveau de risque de placement est peut-être trop élevé, car vous avez moins de temps pour vous remettre des creux du marché. Vos objectifs financiers ont-ils changé? Devez-vous modifier votre stratégie pour atteindre vos objectifs?

C’est peut-être un bon moment pour acheter.

Si l’objectif final est d’acheter à bas prix et de vendre à prix élevé, gardez à l’esprit que les cours sont généralement à leur plus bas niveau durant un marché baissier. Si vous avez les moyens de le faire, vous pourriez envisager d’investir davantage. Il faudra peut-être un certain temps avant que l’action se redresse, mais si l’on se fie aux données historiques, les actions ont généralement réussi à atteindre leurs anciens sommets en quelques années.

Vous voulez en savoir plus sur les placements? Consultez nos plus récentes astuces de négociation et de placement.

Autres astuces de placement

Les renseignements contenus dans le présent article proviennent de sources jugées fiables. Nous ne pouvons toutefois garantir leur exactitude ou leur exhaustivité. Ce document est fourni à des fins éducatives et d’information uniquement et ne vise pas à apporter précisément des conseils financiers, fiscaux, de placement ou de toute autre nature.

Placements NEI est une marque déposée de Placements NordOuest & Éthiques S.E.C. (« NEI S.E.C. »). Placements NordOuest & Éthiques inc. est le commandité de NEI S.E.C. et une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso inc. (« Aviso »). Aviso est la seule commanditaire de NEI S.E.C. Aviso est une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso S.E.C., détenue à 50 % par Desjardins Holding financier inc. et à 50 % par une société en commandite appartenant aux cinq centrales de caisse de crédit provinciales et au Groupe CUMIS limitée. Valeurs mobilières Credential Qtrade inc. et Placements NordOuest & Éthiques S.E.C. sont des filiales en propriété exclusive de Patrimoine Aviso inc.