Liste de vérification de fin d’année pour les investisseurs : 10 points à considérer

Year end checklist

Alors que les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, accompagnez votre liste d’achats d’une liste de vérification financière. Voici 10 conseils de placement à considérer pour commencer la nouvelle année du bon pied.

 

1. Planifiez les transactions à votre CELI (cotisations et retraits)

Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) offre une grande flexibilité, mais effectuer des retraits ou des dépôts sans planification peut entraîner des cotisations excédentaires et des occasions manquées. Prenez des décisions financières stratégiques, comme effectuer des retraits avant la fin de l’année pour que le montant retiré s’ajoute à vos droits de cotisation le 1er janvier, et prévoyez vos cotisations pour l’année prochaine. Ensuite, assurez un suivi de vos cotisations à l’aide d’un outil comme notre outil d’établissement d’objectifs.

Pour en savoir plus sur le CELI, lisez le document « L’abc du CELI ».

2. Maximisez votre REER

Profitez des droits de cotisation dans votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER) pour réduire votre relevé d’imposition. Vous avez jusqu’au 29 février 2020 pour cotiser à votre REER afin d’obtenir un crédit d’impôt pour l’année d’imposition 2019.

Vous hésitez à cotiser à un CELI ou à un REER? Consultez l’article « REER et CELI : trouver le bon équilibre ».

3. Envisagez la conversion de votre REER en FERR

Vous partez bientôt à la retraite? Vous êtes sur le point d’avoir 71 ans? Envisagez l’option de passer d’un REER à un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR).

Pour vous familiariser avec les implications d’une telle conversion, lisez notre article « REER vers FERR ».

4. Cotisez à un REEE

La date limite pour cotiser à un régime enregistré d’épargne-études (REEE) est le 31 décembre. Si votre bénéficiaire a moins de 17 ans, vos cotisations vous rendront admissibles à des subventions publiques. N’oubliez pas que si votre bénéficiaire a eu 15 ans cette année, vous devez avoir cotisé au moins 2000 $ avant la fin de l’année, ou au moins 100 $ au cours des quatre années précédentes. En procédant ainsi, les cotisations seront admissibles à la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) fédérale lorsque le bénéficiaire aura 16 et 17 ans. Pour en savoir plus sur les REEE, téléchargez notre guide sur le sujet.

5. Vendez des positions pour une perte fiscales

Si vous avez un compte de placement non enregistré et que vous détenez des placements qui ont subi des pertes au cours de l’année, songez à les vendre pour réduire votre relevé d’imposition. Cette stratégie, qui s’appelle la vente à perte à des fins fiscales, permet aux investisseurs de vendre des titres à perte pour compenser les gains en capital.

6. Faites un don de bienfaisance

Les dons sont encore plus profitables en vue de la nouvelle année. En plus de contribuer à enjoliver le temps des fêtes des personnes dans le besoin, de telles cotisations génèrent également des avantages fiscaux. En effet, les dons en espèces à des organismes de bienfaisance et les dons d’autres biens sont déductibles d’impôt. Vous avez jusqu’au 31 décembre pour faire des dons de bienfaisance si vous souhaitez en tirer des crédits d’impôt pour l’année.

7. Rééquilibrez votre portefeuille

Selon le rendement de différents actifs au cours de l’année, il est possible que votre portefeuille ne s’inscrive plus dans votre objectif en matière de répartition d’actifs. Songez à vous départir de certaines positions pour en augmenter d’autres afin de rééquilibrer votre portefeuille en fonction de votre composition d’actifs cible.

8. Révisez votre budget et vos cotisations d’épargne automatiques

Passez en revue vos revenus, vos dépenses et vos épargnes pour vous assurer d’être sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs. Si vous voulez augmenter votre épargne, songez à configurer des cotisations automatiques, de sorte qu’une partie de votre revenu soit transmise à votre ou vos comptes d’épargne ou de placement.

9. Limitez vos dépenses du temps des fêtes

Planifiez vos dépenses des fêtes et respectez votre budget pour éviter les mauvaises surprises financières au début de la nouvelle année.

10. Commencez à penser à l’année prochaine

Avant la folie des fêtes, commencez à établir vos objectifs financiers pour l’année à venir. Prenez le temps d’élaborer un plan financier qui vous outillera pour passer une année prospère.