Pouls hebdomadaire du marché - Semaine se terminant le 11 février 2022

Évolution des marchés

Actions

Les actions ont amorcé la semaine en force, avant de reculer en raison d’une nouvelle surprise liée à l’inflation. L’indice des prix à la consommation aux États-Unis a grimpé à 7,5 % sur 12 mois, et James Bullard, un dirigeant de la Réserve fédérale américaine, a déclaré qu’il était en faveur d’une hausse de 50 points de base (pb) en mars et qu’il appuierait une hausse de 100 pb d’ici juillet. Vendredi après-midi, d’autres ventes massives ont eu lieu en raison du malaise des investisseurs, alors que les États-Unis ont annoncé que la Russie pourrait intensifier son action militaire contre l’Ukraine la semaine prochaine. Les marchés canadiens ont conservé leurs gains en raison de la hausse des prix du pétrole, alors que les marchés internationaux étaient déjà fermés pour la semaine.

Titres à revenu fixe

Au départ, les taux avaient fortement augmenté, les taux des obligations américaines à 10 ans ayant grimpé de 14 pb, car les marchés anticipaient jusqu’à sept hausses pour l’année. Toutefois, la possibilité d’une nouvelle intervention militaire russe a entraîné une baisse des taux et à la fin de la semaine, ceux-ci étaient en territoire neutre.

Marchandises

Les prix du pétrole ont augmenté en raison de nouvelles tensions potentielles entre la Russie et l’Ukraine. L’or a également bondi à la suite de l’annonce d’une ruée vers les valeurs refuges.

Performance (rendement des cours)

En date au 11 février 2022.

Événements macroéconomiques

Canada

C’était une semaine tranquille sans publication de données importantes pour le Canada.

États-Unis – Accélération de l’IPC; l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan est en baisse

Aux États-Unis, l’IPC a augmenté en janvier de 0,6 % en données désaisonnalisées, ce qui a fait grimper les données sur 12 mois à 7,5 %. La hausse des prix des biens a joué un rôle déterminant, ayant progressé de 0,8 % au cours du mois, tandis que les services ont progressé de 0,6 %. Les secteurs de l’alimentation, de l’électricité et du logement ont le plus contribué au rendement.

L’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan est passé de 67,2 en janvier à 61,7 en février. La détérioration des perspectives financières continue de peser lourdement sur les consommateurs. Ceux-ci se sont dits préoccupés par l’inflation, les politiques économiques gouvernementales et les perspectives économiques moins favorables. Fait intéressant, cette baisse vient entièrement des ménages dont le revenu est d’au moins 100 000 $ US. Les attentes d’inflation pour l’année 2022 ont augmenté à 5,0 %.

International – Baisse de la production industrielle allemande; hausse du PIB du Royaume-Uni

La production industrielle allemande a reculé de 0,3 % en décembre, ce qui est largement inférieur aux attentes du marché, qui prévoyait une hausse de 0,5 %. La production d’énergie a reculé de 0,7 % et la construction, de 7,3 %. La production manufacturière a progressé de 1,2 %, en raison d’une hausse de la demande en biens d’équipement.

Au Royaume-Uni, le PIB réel s’est contracté de 0,2 % en décembre en raison de la remise en place de restrictions liées à la COVID-19. Les services ont reculé de 0,5 %, tandis que la production a augmenté de 0,3 %. Les services destinés aux consommateurs ont été les plus touchés, le rendement ayant reculé de 3,0 % au cours du mois. Pour le quatrième trimestre, le PIB a progressé de 1,0 % par rapport au trimestre précédent. La consommation des ménages a augmenté de 1,2 %, les dépenses publiques, de 1,9 %, et les investissements, de 2,2 %.

Aperçu de l’avenir

Canada – IPC (16 février); ventes au détail (18 février)

L’IPC canadien devrait encore augmenter de 0,6 % en janvier, grâce à la hausse des prix de l’essence. Les données sur 12 mois devraient toutefois rester inchangées, à 4,8 %.

En revanche, les ventes au détail devraient avoir ralenti en décembre, selon les estimations préliminaires de Statistique Canada. La faiblesse des ventes d’automobiles pèsera sur les résultats, mais les dépenses globales pour le mois semblent avoir été faibles. Les perturbations causées par les inondations du mois de novembre en Colombie-Britannique et dans les provinces de l’Atlantique auraient pu se poursuivre pendant le mois. Une estimation préliminaire pour janvier sera également disponible.

États-Unis – Enquête de Empire State sur le secteur manufacturier (15 février); ventes au détail et production industrielle (16 février)

L’enquête de Empire State sur le secteur manufacturier pour le mois de février devrait montrer un léger rebond. Toutefois, les manifestations des camionneurs à la frontière entre les États-Unis et le Canada pourraient mettre davantage de pression sur les chaînes d’approvisionnement, et la hausse des prix et les pénuries de travailleurs pourraient également demeurer des points faibles.

Les ventes au détail devraient augmenter de 1,8 % selon les prévisions consensuelles du marché, car une forte hausse des ventes d’automobiles compensera les contractions dans d’autres secteurs. La baisse des ventes pourrait aussi être moins prononcée que lors de vagues précédentes.

Enfin, la production industrielle devrait enregistrer un léger gain en janvier.

International – PIB du Japon (14 février); IPC de la Chine, du Japon et du Royaume-Uni (15 février); commandes de machinerie

Le PIB japonais devrait avoir progressé de 6,0 % par rapport au trimestre précédent, après la forte baisse de 3,6 % enregistrée au troisième trimestre. La demande refoulée, dans un contexte de réouverture de l’économie, devrait avoir soutenu la consommation. De solides exportations devraient aussi avoir contribué au rendement.

L’IPC chinois devrait ralentir et s’établir à 1,0 % en janvier, contre 1,5 % en décembre. Les prix des aliments auront encore une fois une incidence négative, les prix du porc enregistrant des baisses de plus en plus prononcées.

Les commandes de machinerie japonaise ont probablement reculé en décembre, alors que le variant Omicron s’est propagée à l’échelle mondiale. Une prévision pour le premier trimestre fondée sur les données des fabricants sera également publiée.

L’IPC du Royaume-Uni devrait augmenter en janvier, passant de 5,4 % à 5,6 % sur 12 mois, encore une fois en raison de la hausse des prix des aliments. Ces données seront particulièrement intéressantes, car les marchés envisagent la possibilité de l’annonce d’une double hausse lors de la prochaine réunion de la Banque d’Angleterre.

Enfin, l’IPC japonais devrait avoir légèrement ralenti en janvier pour s’établir à 0,6 % sur 12 mois. Les prix des aliments et de l’énergie devraient avoir soutenu les données mensuelles, mais la hausse des cas de COVID-19 entraînera une baisse des données sur 12 mois.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. (« CQSI »), de Gestion d'actif Credential (« GAC »), de Gestion d'actifs Qtrade (« GAQ ») et de Placements NordOuest & Éthiques S.E.C. (« NEI »). Placements NEI est une marque déposée de NEI. Toute utilisation d'un nom commercial ou d'une marque de commerce de Patrimoine Aviso par CQSI, GAC, GAQ ou NEI est faite avec le consentement ou la licence de Patrimoine Aviso. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso S.E.C., détenue à 50 % respectivement par Desjardins Holding financier Inc. et par une société en commandite qui appartient aux cinq centrales de caisse de crédit provinciales et au Groupe CUMIS limitée. Les fonds communs de placement et les autres valeurs mobilières sont offerts par Valeurs mobilières Credential et Conseiller Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Les fonds communs de placement sont offerts par l'intermédiaire de Gestion d'actif Credential Inc. et de Gestion d'actifs Qtrade (un nom commercial de Gestion d'actif Credential Inc.).

Ce matériel est fourni à des fins informatives et éducatives et ne vise pas à fournir des conseils précis, y compris, sans toutefois s'y limiter, sur les placements, les finances, les impôts ou d'autres sujets similaires. Ce document est publié par CQSI, GAC et GAQ et, à moins d'indication contraire, tous les points de vue exprimés dans ce document sont ceux de CQSI, de GAC et de GAQ. Les points de vue exprimés dans le présent document peuvent changer sans préavis à mesure que les marchés changent au fil du temps.