Pouls hebdomadaire du marché Semaine se terminant le 19 novembre 2021

Évolution des marchés

Actions

Les actions ont progressé au cours de la semaine. Jeudi, l’indice S&P 500 a atteint un nouveau sommet, et il a terminé la semaine un peu en dessous de ce record. Le président des États-Unis, Joe Biden, a adopté un programme d’investissement dans les infrastructures de 1 200 G$ US. Les bénéfices ont continué d’être solides grâce, en majeure partie, à certains grands titres technologiques. La vigueur des données macroéconomiques a également contribué aux rendements. L’indice composé S&P/TSX a tiré de l’arrière en raison de la baisse des prix des matériaux et de l’énergie. La hausse des cas de COVID-19 en Europe a donné lieu à une certaine faiblesse en raison de la possibilité d’un nouveau confinement.

Revenu fixe

À l’approche de la publication des comptes rendus de la Réserve fédérale américaine et de la Banque centrale européenne, les taux ont légèrement reculé au cours de la semaine. Ces comptes rendus pourraient permettre de savoir comment les banques centrales prévoient réduire leurs mesures de relance et composer avec la hausse de l’inflation. Les taux obligataires européens ont encore reculé en raison de la possibilité croissante de l’imposition de nouvelles restrictions.

Marchandises

Les prix du pétrole ont chuté après la diffusion de la nouvelle selon laquelle les États-Unis et la Chine avaient discuté de la possibilité d’une action conjointe en vue de puiser dans certaines de leurs réserves de pétrole pour atténuer la hausse des prix.

Performance (rendement des cours)

En date du 19 novembre 2021   

 

Événements macroéconomiques

Canada – hausse de l’IPC; baisse des ventes au détail

L’indice des prix à la consommation du pays a progressé de 0,7 % en octobre, après une hausse de 0,2 % en septembre. Les prix des huit principales composantes de l’IPC ont augmenté au cours du mois. Le transport a mené la charge avec une hausse de 5,0 % du prix de l’essence. Si l’on exclut l’énergie, les prix ont augmenté de 0,4 % pour le mois. L’IPC est passé de 4,4 % à 4,7 % au cours des 12 derniers mois.

Les ventes au détail ont reculé de 0,6 % (en données désaisonnalisées) en septembre, après l’augmentation de 2,1 % enregistrée en août. La baisse de 1,6 % des ventes de véhicules automobiles causée par la pénurie persistante de semi-conducteurs, qui a eu des répercussions sur l’offre, et la baisse de 5,9 % des ventes des magasins de vêtements ont pesé sur les ventes au détail. En revanche, les ventes en ligne ont augmenté de 5,1 %. Selon des données préliminaires, Statistique Canada estime que les ventes au détail ont augmenté de 1,0 % en octobre.

États-Unis – amélioration des conditions manufacturières selon l’indice Empire State; hausse des ventes au détail; reprise de la production industrielle après Ida

L’indice manufacturier Empire State, qui mesure les conditions générales d’activité des entreprises, est passé de 19,8 en octobre à 30,9 en novembre. L’activité des entreprises s’est améliorée en raison de la hausse des nouvelles commandes et des livraisons. Les embauches ont augmenté à un rythme encore plus soutenu. L’indice des prix payés et obtenus a augmenté, encore un signe que la hausse des prix persiste.

Aux États-Unis, les ventes au détail ont augmenté de 1,7 % (en données désaisonnalisées) en octobre. Elles avaient progressé de 0,8 % en septembre. Cette hausse a été induite par les ventes des détaillants hors magasin, qui ont augmenté de 4,0 %. Les stations-service (3,9 %), les magasins d’appareils électroniques (3,8 %) et les concessionnaires de véhicules automobiles (1,8 %) sont d’autres segments qui ont affiché une progression.

La production industrielle a avancé de 1,6 % en octobre par rapport à une baisse de 1,3 % en septembre. La moitié de ce gain est attribuable à la reprise qui a suivi l’ouragan Ida. L’activité manufacturière a progressé de 1,2 % grâce à l’augmentation de la production de véhicules automobiles. L’activité minière a bondi de 4,1 %, car la production de pétrole s’est rétablie après l’ouragan. La production du secteur des services publics a progressé de 1,2 %.

International – amélioration de l’activité en Chine; insuffisance des commandes de machinerie japonaise; accélération de l’IPC au Royaume-Uni

En Chine, les ventes au détail ont augmenté de 4,9 % en octobre sur 12 mois. Elles avaient progressé de 4,4 % en septembre. Cette hausse est attribuable aux dépenses en biens, qui ont connu une solide augmentation de 5,2 % sur 12 mois. Par ailleurs, les ventes des restaurants n’ont augmenté que de 2,0 %.

La production industrielle de la Chine a augmenté de 3,5 % sur 12 mois en octobre, comparativement à 3,1 % en septembre. La production minière (6,0 %) et la production énergétique (11,1 %) ont contribué à cette augmentation. L’activité manufacturière a tiré de l’arrière, progressant de seulement 2,5 %.

Après avoir reculé de 2,4 % en août, les commandes de machinerie japonaise ont fait du surplace en septembre. Ce résultat est inférieur aux prévisions consensuelles du marché qui tablaient sur un redressement de 1,5 %. Les commandes étrangères, qui ne sont pas prises en compte dans ce résultat, ont reculé de 14,2 %. Mais il y a une bonne nouvelle : les prévisions pour le quatrième trimestre indiquent que les commandes nationales devraient augmenter de 3,1 % et que les commandes étrangères devraient bondir de 18,7 %.

Au troisième trimestre, le PIB réel du Japon a fléchi de 0,8 % (en données désaisonnalisées). La faiblesse de la demande a entraîné une diminution de 1,1 % des dépenses privées de consommation. Ce résultat a été contrebalancé en partie par une augmentation de 1,1 % des dépenses publiques de consommation.

Au Royaume-Uni, l’IPC a progressé de 1,1 % en octobre. Il avait augmenté de 0,3 % en septembre. Les prix des biens ont monté de 1,5 % et les prix des services n’ont augmenté que de 0,6 %. Du côté des biens, l’énergie (7,8 %), les véhicules (2,1 %) et les biens industriels (2,0 %) ont mené le bal. Au cours des 12 derniers mois, l’IPC est passé de 3,1 % à 4,2 %.

Aperçu de l’avenir

Canada – confiance des petites entreprises (25 novembre)

La semaine s’annonce tranquille pour le Canada sur le plan macroéconomique puisqu’il y a un seul événement au programme : la mise à jour de novembre de l’indice du Baromètre des affaires de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante.

États-Unis – indice des directeurs d’achats Markit (23 novembre); commandes de biens durables, dépenses et revenus personnels, indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan et compte rendu du FOMC (24 novembre)

La première publication importante de la semaine aux États-Unis est la mise à jour mensuelle des résultats de l’indice Markit des directeurs d’achats, qui devraient demeurer près des niveaux élevés actuels étant donné que la demande continue de surpasser l’offre. Les préoccupations habituelles concernant les contraintes liées à l’offre et les pénuries de main-d’œuvre devraient persister.

Les données sur les commandes de biens durables pour le mois d’octobre seront publiées. Les commandes de transport devraient être à la traîne en raison de la baisse des commandes d’avions, qui sont volatiles. Les analystes du marché tablent néanmoins sur une hausse de 0,2 % en raison de l’augmentation des dépenses d’équipement.

Le revenu personnel devrait avoir légèrement augmenté (0,2 %) en octobre puisque les salaires progressent plus rapidement que l’élimination graduelle des programmes d’aide d’urgence. Par ailleurs, on s’attend à ce que les dépenses personnelles augmentent de 1,0 %. La hausse des dépenses en biens devrait une fois de plus être à l’origine de cette augmentation.

La confiance des consommateurs américains, mesurée par l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan, a chuté considérablement depuis juin. Les inquiétudes concernant le variant Delta et la hausse de l’inflation ont nui à la confiance des consommateurs, qui ont été moins optimistes quant aux conditions d’achat et à l’état de l’économie dans son ensemble.

Enfin, le compte rendu du Federal Open Market Committee sera le point saillant. Les marchés seront à l’affût des indicateurs pris en compte par les membres du comité en vue de la réduction des mesures de relance et des éléments qui pourraient rajuster le rythme de cette réduction. Les dirigeants de la Fed sont divisés; certains d’entre eux ont récemment demandé une réduction plus rapide des mesures de relance en invoquant l’accélération de l’inflation.

International – indices des directeurs d’achats pour la zone euro et le Japon (23 novembre); sondage IFO de l’Allemagne (24 novembre); compte rendu de la BCE (25 novembre)

Les indices des directeurs d’achats de la zone euro et du Japon permettront de faire le point sur la situation des sociétés. L’activité a ralenti en Europe, et l’Allemagne a été durement touchée compte tenu de l’importance de son secteur automobile. En revanche, au Japon, l’activité a pris une tournure expansionniste le mois dernier, et le cycle électoral en cours cherche à augmenter les mesures de relance susceptibles d’accroître l’optimisme à l’égard de l’économie.

L’indice IFO du climat des affaires en Allemagne a chuté tous les mois depuis le sommet atteint en juin. Les contraintes liées à la chaîne d’approvisionnement ont pesé sur l’activité et la recrudescence des cas a encore nui à la conjoncture.

Enfin, nous avons le compte rendu de la BCE, qui intéressera grandement les investisseurs. Le compte rendu sera analysé attentivement afin de déceler des indications quant aux décisions qui pourraient être prises au cours des prochains mois étant donné que la présidente de la BCE, Christine Lagarde, a souligné que le programme d’achats d’urgence en lien avec la pandémie prendrait fin en mars et qu’elle avait déjà affirmé que la réduction de ce programme ferait l’objet d’une annonce officielle à la réunion de décembre.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. (« CQSI »), de Gestion d'actif Credential (« GAC »), de Gestion d'actifs Qtrade (« GAQ ») et de Placements NordOuest & Éthiques S.E.C. (« NEI »). Placements NEI est une marque déposée de NEI. Toute utilisation d'un nom commercial ou d'une marque de commerce de Patrimoine Aviso par CQSI, GAC, GAQ ou NEI est faite avec le consentement ou la licence de Patrimoine Aviso. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso S.E.C., détenue à 50 % respectivement par Desjardins Holding financier Inc. et par une société en commandite qui appartient aux cinq centrales de caisse de crédit provinciales et au Groupe CUMIS limitée. Les fonds communs de placement et les autres valeurs mobilières sont offerts par Valeurs mobilières Credential et Conseiller Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Les fonds communs de placement sont offerts par l'intermédiaire de Gestion d'actif Credential Inc. et de Gestion d'actifs Qtrade (un nom commercial de Gestion d'actif Credential Inc.).

Ce matériel est fourni à des fins informatives et éducatives et ne vise pas à fournir des conseils précis, y compris, sans toutefois s'y limiter, sur les placements, les finances, les impôts ou d'autres sujets similaires. Ce document est publié par CQSI, GAC et GAQ et, à moins d'indication contraire, tous les points de vue exprimés dans ce document sont ceux de CQSI, de GAC et de GAQ. Les points de vue exprimés dans le présent document peuvent changer sans préavis à mesure que les marchés changent au fil du temps.