Pouls hebdomadaire du marché - Semaine se terminant le 27 mai 2022

Évolution des marchés

Actions : Les marchés boursiers ont connu une semaine très positive. L’indice S&P 500 et l’indice composé NASDAQ ont réussi à sortir de leur marasme de sept semaines en enfilant les gains durant les trois derniers jours de la semaine. Sur fond de baisse des taux obligataires, le NASDAQ à forte composante technologique s’est bien comporté. À l’intérieur de l’indice S&P 500, le secteur de la consommation discrétionnaire a dominé, suivi des titres énergétiques et financiers.

Titres à revenue fixe : Les taux obligataires ont continué de baisser en Amérique du Nord, ce qui pourrait indiquer que ce n’est plus l’inflation élevée, mais plutôt le ralentissement de la croissance économique qui retient désormais l’attention des participants au marché.

Marchandises :Le pétrole a continué de faire bonne figure, enregistrant un cinquième gain hebdomadaire d’affilée. L’or a progressé, en partie grâce à la baisse des taux obligataires. Les prix du cuivre ont augmenté, s’écartant de leur tendance baissière à moyen terme, alors que l’assouplissement modeste des restrictions liées à la COVID-19 en Chine renforçait les arguments en faveur d’une augmentation de la demande; la Chine est le plus important importateur mondial de cuivre.

Performance (rendement des cours)

Au 27 mai 2022

Événements macroéconomiques

Canada – ventes au détail décevantes

La croissance des ventes au détail d’un mois à l’autre a fait du surplace (0 %) en mars, alors qu’on s’attendait à une hausse de 1,4 %. Les ventes au détail excluant les automobiles ont progressé de 2,4 % sur le mois, après un gain de 1,4 % le mois précédent. Les ventes dans le secteur automobile se sont contractées de 6,4 %, ce qui a fait contrepoids à la croissance des ventes dans d’autres catégories, comme l’essence (7,4 %), les matériaux de construction (3,7 %) et les magasins de vêtements (2,2 %). En plus des catégories susmentionnées, les magasins d’aliments et de boissons ont aussi fortement contribué à l’indicateur avec une croissance de 0,9 % sur le mois.

États-Unis – baisse de l’indice PMI; chute des ventes de logements neufs; ralentissement des commandes de biens durables

L’indice composé provisoire des directeurs d’achats S&P Global des États-Unis est passé de 56,0 en avril à 53,8 en mai. L’indice PMI du secteur manufacturier, qui s’est établi à 57,5, a été à la hauteur des attentes. Il s’agit toutefois d’un creux de trois mois, attribuable aux coûts liés à l’inflation et aux problèmes d’approvisionnement persistants. La confiance à l’égard du secteur manufacturier a été faible en raison des préoccupations entourant l’inflation. L’indice PMI du secteur des services a déçu la prévision consensuelle de 55,2 pour s’établir à 53,5. Il s’agit de sa deuxième baisse mensuelle consécutive. Dans le secteur des services, la croissance commence à ralentir en raison des craintes de hausse de l’inflation et des taux d’intérêt. Toutefois, contrairement au secteur manufacturier, la confiance à l’égard du secteur des services demeure élevée.

Les ventes de logements neufs ont chuté de manière drastique, passant de 709 000 unités en mars à 591 000 unités en avril. Les prévisions consensuelles pour le mois étaient de 748 000. Les stocks de logements neufs ont augmenté de 406 000 à 437 000 sur le mois. Les variations des stocks de logements sont généralement un indicateur avancé fiable des changements dans les prix des logements. Par ailleurs, le prix moyen d’une maison est passé de 522 000 $ à 570 000 $, soit une augmentation de prix supplémentaire de 9,1 %.

La croissance des commandes de biens durables commence à ralentir. Elles ont progressé de 0,4 % en avril, contre 0,6 % en mars. La récente poussée de la demande de biens de transport a fortement contribué aux nouvelles commandes. Les commandes de biens de transport, qui étaient en recul au cours des deux mois précédents, ont réussi à sortir de leur marasme en avril. Les commandes de biens durables de base, qui excluent les biens de transport, ont augmenté de 0,3 %, contre une hausse prévue de 0,6 %.

International – l’indice allemand IFO dépasse les attentes; l’indice PMI composé de l’Allemagne augmente; l’indice PMI composé de la zone euro recule

L’institut allemand IFO a publié son enquête sur le climat des affaires; l’indicateur, qui s’est établi à 93, a réussi à surpasser les attentes. La confiance dans chacun des secteurs s’est améliorée au cours du dernier mois. La valeur de la composante manufacturière est passée de –0,7 à 2,8, témoignant d’un regain d’optimisme après deux mois de perspectives négatives. Quant au secteur des services, il a poursuivi sur sa lancée, passant de 5,5 à 8,1.

L’indice composé provisoire des directeurs d’achats S&P Global a augmenté à 54,6 et dépassé les prévisions. L’indice PMI du secteur manufacturier s’est établi à 54,7, ce qui s’accorde avec l’amélioration de la confiance du secteur manufacturier allemand rapportée par l’enquête IFO. Les estimations consensuelles des analystes tablaient plutôt sur une baisse de l’indice à 54,0. La production manufacturière en Allemagne est actuellement soutenue par un important carnet de commandes plutôt que par de nouvelles commandes. Les nouvelles commandes du secteur manufacturier ont diminué pendant deux mois consécutifs en février et en mars. Malgré l’amélioration de la confiance à l’égard des services révélée par l’enquête IFO, l’indice PMI du secteur des services a reculé à 56,3, contre une prévision consensuelle de 57,1.

L’indice composé provisoire des directeurs d’achats S&P Global de la zone euro s’est établi à 54,9, un niveau inférieur au mois précédent et aux prévisions consensuelles. L’indice PMI du secteur manufacturier est passé de 55,5 le mois précédent à 54,4. La croissance de la production manufacturière a été modeste dans la zone euro, mais elle continue d’être freinée par les problèmes de la chaîne d’approvisionnement. De même, l’indice PMI du secteur des services s’est établi à 56,3, contre 57,7 le mois précédent. La croissance des services a ralenti en mai en raison de la piètre performance des secteurs des services financiers et industriels. Les services industriels sont également liés à la production manufacturière, et on peut raisonnablement supposer que la faiblesse de la performance a également nui à l’indice PMI du secteur manufacturier. 

Perspectives

Canada – PIB (31 mai); décision de la Banque du Canada sur les taux d’intérêt (1er juin)

Statistique Canada publiera les données sur le PIB pour le premier trimestre et le mois de mars. Les économistes s’attendent à ce que la croissance annualisée trimestrielle du PIB ralentisse à 5,5 %, contre 6,7 % au trimestre précédent.

La Banque du Canada annoncera le taux cible du financement à un jour le 1er juin. À la suite des données fortement inflationnistes confirmées par l’indice des prix à la consommation publié plus tôt ce mois-ci, la majorité des analystes s’attendent à une deuxième hausse consécutive de 50 points de base.

États-Unis – indice de confiance des consommateurs du Consumer Board (31 mai); taux de chômage (3 juin)

L’indice de confiance des consommateurs du Consumer Board mesure la confiance des consommateurs à l’égard de la conjoncture économique aux États-Unis. Cet indice a tendance à être positivement corrélé avec les dépenses de consommation. Lorsqu’il dépasse 100, cela indique que les consommateurs sont actuellement optimistes à l’égard de l’économie. Les économistes s’attendent à ce que la confiance diminue, les prévisions consensuelles s’établissant à 104,0, contre 107,3 le mois précédent.

Le Bureau of Labor Statistics publiera le taux de chômage pour le mois de mai. Selon les prévisions générales, le taux de chômage devrait diminuer de 0,1 % pour s’établir à 3,5 %. Le marché américain de l’emploi demeure exceptionnellement restreint par rapport aux normes historiques.

International – indice PMI de la Chine (30 mai); production industrielle du Japon (30 mai); IPC de la zone euro (31 mai); ventes au détail de la zone euro (3 juin)

La Chine publiera son indice PMI officiel pour le mois de mai. Les économistes s’attendent à ce que l’indice PMI du secteur manufacturier chinois passe à 49,0, contre 47,4 le mois précédent. À moins de 50, cet indice signale toujours une contraction. Le maintien des restrictions pandémiques a lourdement pesé sur l’économie, en particulier sur le secteur des services.

On estime que la production industrielle japonaise a reculé de 0,1 % en avril par rapport au mois précédent et de 3,4 % sur 12 mois. Les perturbations de l’offre, causées par les confinements en Chine, pourraient avoir empêché les fabricants de trouver des pièces adéquates et d’accroître leur production.

Les données sur l’IPC, le taux de chômage et les ventes au détail dans la zone euro seront publiées tout au long de la semaine. Selon les prévisions consensuelles, l’IPC devrait avoir augmenté de 0,6 % sur le mois et de 7,8 % sur 12 mois, tandis que l’IPC de base devrait avoir progressé de 3,6 % sur 12 mois. On s’attend par ailleurs à une hausse de 0,2 % des ventes au détail dans la zone euro par rapport au mois précédent. 

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. (« CQSI »), de Gestion d'actif Credential (« GAC »), de Gestion d'actifs Qtrade (« GAQ ») et de Placements NordOuest & Éthiques S.E.C. (« NEI »). Placements NEI est une marque déposée de NEI. Toute utilisation d'un nom commercial ou d'une marque de commerce de Patrimoine Aviso par CQSI, GAC, GAQ ou NEI est faite avec le consentement ou la licence de Patrimoine Aviso. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso S.E.C., détenue à 50 % respectivement par Desjardins Holding financier Inc. et par une société en commandite qui appartient aux cinq centrales de caisse de crédit provinciales et au Groupe CUMIS limitée. Les fonds communs de placement et les autres valeurs mobilières sont offerts par Valeurs mobilières Credential et Conseiller Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Les fonds communs de placement sont offerts par l'intermédiaire de Gestion d'actif Credential Inc. et de Gestion d'actifs Qtrade (un nom commercial de Gestion d'actif Credential Inc.).

Ce matériel est fourni à des fins informatives et éducatives et ne vise pas à fournir des conseils précis, y compris, sans toutefois s'y limiter, sur les placements, les finances, les impôts ou d'autres sujets similaires. Ce document est publié par CQSI, GAC et GAQ et, à moins d'indication contraire, tous les points de vue exprimés dans ce document sont ceux de CQSI, de GAC et de GAQ. Les points de vue exprimés dans le présent document peuvent changer sans préavis à mesure que les marchés changent au fil du temps.