Pouls hebdomadaire des marchés - Semaine se terminant le 30 juin 2022

Évolution des marchés

Actions
Les actions américaines ont repris leur tendance négative cette semaine. Les secteurs des technologies de l’information et de la consommation discrétionnaire ont été particulièrement faibles. Les actions canadiennes ont également pâti face au repli continu des prix du pétrole. La Chine est restée positive, pendant que son économie reprenait lentement.

Titres à revenue fixe
Les taux obligataires ont reculé pour une deuxième semaine d’affilée. Le scénario de récession conjugué à l’idée de plus en plus répandue d’un plafonnement de l’inflation continue de recevoir l’adhésion d’un grand nombre d’investisseurs.

Marchandises
Les prix du pétrole ont encore baissé, les inquiétudes à l’égard de la croissance économique pesant sur les perspectives de la demande. L’or est resté faible, tout comme le cuivre, qui est considéré comme un indicateur des prévisions de croissance mondiale. 

Performance (rendement des cours)

Au 30 juin 2022

Événements macroéconomiques

Canada – la croissance du PIB en avril est conforme aux prévisions

Statistique Canada a publié les chiffres du PIB pour le mois d’avril. Les résultats ont été conformes aux prévisions consensuelles, soit une croissance de 0,3 % sur un mois et de 5,0 % sur 12 mois. Les produits miniers (3,3 %), les services alimentaires (4,6 %) et les services de divertissement (7,0 %) ont compté pour la majeure partie de la croissance mensuelle, alors que les services immobiliers (-0,8 %), les services financiers et d’assurance (-0,7 %) et les services d’administration publique (-0,4 %) ont eu l’effet le plus défavorable. Selon l’analyse préliminaire de Statistique Canada, le PIB a enregistré une baisse inattendue de 0,2 % en mai.

États-Unis – hausse des commandes de biens durables; baisse de la confiance des consommateurs

Selon les résultats préliminaires publiés par le Census Bureau, les commandes de biens durables au mois de mai ont surpris par leur vigueur, augmentant de 0,7 %, contre une prévision consensuelle de 0,1 %. Le chiffre d’avril a été révisé à la baisse, à 0,4 %. Les nouvelles commandes de biens de transport ont progressé de 0,8 %, grâce notamment à la forte hausse de 8,1 % des nouvelles commandes d’avions militaires. Les nouvelles commandes de biens d’équipement de défense ont fait un bond appréciable de 2,6 %, alors que les livraisons ont augmenté de 2,5 % et que les commandes non exécutées ont diminué de 0,1 %. Les données sur les livraisons et les commandes non exécutées donnent à penser que les chaînes d’approvisionnement militaires commencent à s’améliorer. Les commandes de biens durables de base (qui excluent le transport) ont également progressé pour atteindre 0,7 %, contre 0,2 % le mois précédent.

Le Conference Board a publié les résultats de son sondage sur la confiance des consommateurs en juin. L’indice a basculé en territoire de contraction, passant de 103,2 le mois précédent à 98,7. La trajectoire négative de l’indice s’explique actuellement par la hausse des taux d’intérêt et l’inflation élevée qui minent constamment l’optimisme. L’indice de la situation actuelle a reculé de 0,3 point pour s’établir à 147,1, alors que l’indice des attentes a retraité de 7,3 points pour s’établir à 66,4.

International – hausse des ventes au détail et baisse de la production industrielle au Japon; expansion de l’indice PMI chinois; baisse du chômage dans la zone euro

Le ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie a publié les données de mai sur les ventes au détail au Japon. Tout en continuant de croître, les ventes au détail ont été moins élevées que prévu. La progression a été de 3,6 % sur 12 mois, contre une prévision consensuelle de 4,0 %, et de 0,6 % sur un mois, contre une prévision de 1,0 %. La demande de véhicules automobiles reste faible, et les ventes ont reculé de 7,4 % sur le mois. La demande des grossistes en textile a chuté fortement, les ventes s’étant contractées de 3,7 % par rapport au mois précédent. La croissance des ventes au détail de vêtements, qui avait atteint 13,0 % en avril, a aussi commencé à s’essouffler pour s’établir à 5,2 %. La demande de carburant remonte, comme en témoigne la croissance des ventes de 2,5 % sur le mois, alors qu’elles s’étaient contractées ou avaient fait du surplace au cours des trois mois précédents. Dans l’ensemble, la croissance des ventes au détail est en grande partie attribuable à la demande accumulée découlant des restrictions sur les heures d’ouverture pendant la pandémie, qui ont été levées en mars.

Le ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie a publié ses données préliminaires sur la production industrielle du Japon en mai. La production industrielle a chuté et causé la surprise en s’affichant en fort recul. Elle s’est contractée de 7,2 % sur le mois et de 2,8 % sur 12 mois. Les usines japonaises ont connu des problèmes d’approvisionnement à la suite du confinement de la Chine. Les stocks de pièces excédentaires de nombreuses usines ont été épuisés en avril, obligeant la plupart à ralentir ou à interrompre leur production en raison d’un manque de matériaux. La faiblesse de la production devrait persister jusqu’à ce que la production industrielle chinoise s’accélère de nouveau.

Le National Bureau of Statistics a publié les données de juin de l’indice des directeurs d’achats chinois. Les chiffres ont remonté en territoire expansionniste, l’indice composé s’établissant à 54,1. L’indice a été stimulé par le secteur des services après l’abandon des restrictions pandémiques le 1er juin. L’indice du secteur manufacturier s’est établi à 50,2, contre 54,7 pour l’indice du secteur non manufacturier. Les attentes des entreprises sont redevenues optimistes pour les deux secteurs où les hypothèses sur les nouvelles commandes ont été fortement rehaussées. Les commandes en carnet faisaient état d’une contraction dans les deux cas, alors que l’emploi progressait, mais se maintenait en territoire de contraction. La situation de l’emploi devrait continuer de s’améliorer à mesure que l’économie chinoise se redresse.

Eurostat a publié les données sur le chômage dans la zone euro pour le mois de mai. Les données d’avril ont été révisées à la baisse à 6,7 %, et le taux de chômage a continué de régresser en mai, s’établissant à 6,6 %. L’Espagne (13,1 %) et l’Italie (8,1 %) continuent d’afficher les taux de chômage les plus élevés de la zone euro. À 7,2 %, le taux de chômage en France a été stable, mais supérieur à celui de la zone euro, alors que le taux de chômage en Allemagne demeure faible à 2,8 %. Les petits pays européens (à l’exception de la Suède) sont ceux qui ont le plus contribué à faire baisser le taux de chômage dans la zone euro

Perspectives

Canada – données sur l’emploi (8 juillet)

Statistique Canada publiera les chiffres du chômage pour le mois de juin. En mai, le taux de chômage a diminué à 5,1 %. La faiblesse record du chômage et les augmentations de salaire pourraient exercer des pressions à la hausse sur l’inflation si cette tendance se poursuit.

États-Unis – données sur l’emploi (8 juillet)

Le département américain du Travail publiera les données sur l’emploi pour le mois de juin. Le taux de chômage est resté stable à 3,6 % au cours des deux derniers mois et les économistes s’attendent à ce que cette tendance se maintienne. Aux États-Unis, le taux de chômage suscite les mêmes inquiétudes qu’au Canada.

International – IPC de la zone euro (1er juillet); ventes au détail de la zone euro (6 juillet); production industrielle de l’Allemagne (7 juillet); IPP de la Chine (8 juillet); IPC de la Chine (8 juillet)

Eurostat publiera les données préliminaires de l’indice des prix à la consommation pour le mois de juin. Selon les prévisions consensuelles, l’inflation devrait augmenter de 0,7 % sur un mois, soit un taux d’inflation annuel de 8,5 %. L’ensemble de la zone euro a fait face à une hausse constante de l’inflation tout au long de 2022, ce qui a poussé la présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde à réaffirmer que la BCE relèvera les taux lors de ses deux prochaines réunions.

Eurostat publiera les chiffres des ventes au détail de la zone euro pour le mois de mai. Les économistes s’attendent à une croissance mensuelle de 0,6 % et à une contraction sur 12 mois de 0,1 %. En avril, les ventes au détail ont reculé de 1,3 % sur un mois, portant la croissance annuelle à 3,9 %. Cette progression sur 12 mois est principalement attribuable aux ventes de carburant, qui ont augmenté de 14,6 % en données annualisées.

Destatis a publié les données sur la production industrielle de l’Allemagne pour le mois de mai. Au cours du mois précédent, la production industrielle avait augmenté de 0,7 % par rapport au mois précédent, mais reculé de 2,2 % sur 12 mois. La majorité des analystes sont pessimistes et prévoient une contraction de la production industrielle de l’Allemagne de 0,3 % sur un mois et de 2,6 % sur un an.

Le National Bureau of Statistics publiera les données de l’indice IPP de la Chine pour le mois de juin. L’indice des prix à la production de la Chine a affiché une tendance à la baisse tout au long de 2022, avec un dernier résultat à 6,4 %.

Les données sur l’IPC de la Chine pour le mois de juin seront publiées le même jour. Les économistes s’attendent à une inflation de 2,5 % sur 12 mois, contre 2,1 % le mois précédent. L’inflation est demeurée faible en Chine, en raison de l’accès à des sources d’approvisionnement en combustibles à base de carbone moins chères et de la baisse de la demande de biens et de services durant le confinement. Les économistes s’attendent à ce que l’inflation augmente en même temps que la demande de biens et de services, compte tenu de la levée des mesures, le 1er juin. 

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. (« CQSI »), de Gestion d'actif Credential (« GAC »), de Gestion d'actifs Qtrade (« GAQ ») et de Placements NordOuest & Éthiques S.E.C. (« NEI »). Placements NEI est une marque déposée de NEI. Toute utilisation d'un nom commercial ou d'une marque de commerce de Patrimoine Aviso par CQSI, GAC, GAQ ou NEI est faite avec le consentement ou la licence de Patrimoine Aviso. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso S.E.C., détenue à 50 % respectivement par Desjardins Holding financier Inc. et par une société en commandite qui appartient aux cinq centrales de caisse de crédit provinciales et au Groupe CUMIS limitée. Les fonds communs de placement et les autres valeurs mobilières sont offerts par Valeurs mobilières Credential et Conseiller Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Les fonds communs de placement sont offerts par l'intermédiaire de Gestion d'actif Credential Inc. et de Gestion d'actifs Qtrade (un nom commercial de Gestion d'actif Credential Inc.).

Ce matériel est fourni à des fins informatives et éducatives et ne vise pas à fournir des conseils précis, y compris, sans toutefois s'y limiter, sur les placements, les finances, les impôts ou d'autres sujets similaires. Ce document est publié par CQSI, GAC et GAQ et, à moins d'indication contraire, tous les points de vue exprimés dans ce document sont ceux de CQSI, de GAC et de GAQ. Les points de vue exprimés dans le présent document peuvent changer sans préavis à mesure que les marchés changent au fil du temps.