Pouls hebdomadaire du marché - Semaine se terminant le 6 mai 2022

Évolution des marchés

Actions

Les actions ont reculé pour la cinquième semaine consécutive aux États-Unis, les marchés continuant de souffrir de la volatilité, alors que la Réserve fédérale américaine et la Banque d’Angleterre relevaient encore une fois leurs taux directeurs. L’inflation et la hausse des taux d’intérêt continuent de peser sur les marchés. La Fed a indiqué que d’autres hausses de taux pourraient être envisagées à ses prochaines réunions.

Titres à revenu fixe

Emportées par les hausses de taux, les obligations du gouvernement américain et canadien à 10 ans affichaient des taux de 3 % cette semaine. Entre-temps, la Banque d’Angleterre prévoit que l’indice des prix à la consommation du Royaume-Uni pourrait atteindre 10 % sur 12 mois et que la croissance pourrait se contracter plus tard au quatrième trimestre.

Marchandises

Les prix du pétrole ont encore augmenté, l’Union européenne étant sur le point de conclure une entente visant à interdire les importations de pétrole russe dès la fin de l’année. Certains pays de la zone euro ont reculé en raison de leur forte dépendance aux importations d’énergie en provenance de la Russie, mais pourraient se rallier si on leur donne plus de temps pour se conformer à l’entente. Les prix du cuivre ont chuté, les craintes de nouveaux confinements en Chine soulevant des inquiétudes à l’égard de la demande.

Performance (rendement des cours)

Au 6 mai 2022

Événements macroéconomiques

Canada – L’indice PMI manufacturier résiste; l’emploi augmente au Canada

L’indice S&P Global Canada des directeurs d’achats du secteur manufacturier a reculé pour s’établir à 56,2 en avril, comparativement à 58,9 en mars, mais il continue d’indiquer une forte expansion de l’activité. L’assouplissement des restrictions a donné lieu à une forte demande, comme en témoigne le volume important de nouvelles commandes. Les sociétés ont relevé leurs niveaux de production et de dotation en personnel, mais elles ont aussi fait état d’une détérioration importante de la performance des fournisseurs au cours du mois en raison de la pénurie générale de matériaux, du  manque de camions et des retards de livraison des marchandises. L’inflation des prix a continué d’augmenter considérablement.

En avril, 15 300 emplois ont été créés au Canada. Les secteurs producteurs de services, principalement les services professionnels, les loisirs et la culture, ont dominé à ce chapitre (+31 400), tandis que les secteurs producteurs de biens ont perdu 16 000 emplois concentrés dans le secteur de la construction. Le taux de chômage est resté inchangé à 5,2 %.

États-Unis – La Fed relève les taux de 50 points de base et annonce qu’elle commencera à réduire son bilan en juin; le nombre d’emplois non agricoles augmente

La Fed a relevé les taux pour la deuxième fois consécutive, doublant cette fois la hausse de taux à 50 points de base pour porter le taux des fonds fédéraux à 1,0 %. Le vote a été unanime, confirmant l’absence de dissidence même si une hausse de 75 pb était envisagée. Au cours de la conférence de presse, le président de la Fed, Jerome Powell, a déclaré : « Les membres du comité sont généralement d’avis que des hausses supplémentaires de 50 points de base devraient être envisagées lors des deux prochaines réunions ». Il a également précisé qu’une augmentation de 75 pb n’était pas une possibilité activement étudiée. M. Powell a indiqué que le marché du travail était restreint, avec 1,9 poste vacant pour chaque chômeur (11,5 millions postes vacants pour 6 millions de chômeurs). La Fed cherche à modérer la demande, ce qui pourrait faire baisser le nombre de postes vacants et freiner les salaires et l’inflation sans ralentir l’économie.

Les détails de la réduction du bilan de la Fed ont également été annoncés. À compter de juin, 30 G$ US d’obligations du Trésor et 17,5 G$ US de titres adossés à des créances hypothécaires seront retirés des bilans de la banque centrale chaque mois, montants qui augmenteront à 60 G$ US et 35 G$ US, respectivement, après trois mois. M. Powell a indiqué que les modèles de la Fed montrent que le rythme de réduction du bilan équivaut à environ une hausse de taux de 25 pb, ce qui met en évidence les très grandes fourchettes d’incertitude. La Fed a déclaré qu’elle ralentirait, puis mettrait fin à l’assainissement de son bilan à un niveau de réserves correspondant à des réserves abondantes.

Les emplois non agricoles ont augmenté de 428 000 en avril dans un contexte de création d’emplois généralisée. Les secteurs de production de biens ont ajouté 66 000 emplois, en grande partie grâce au secteur manufacturier. Les emplois dans le secteur des services ont progressé de 340 000, principalement dans les secteurs du commerce et du transport (+104 000), des loisirs et de l’hébergement (+78 000) et de l’éducation et de la santé (+59 000). Le taux de chômage est resté inchangé à 3,6 %.

International – Les indices des directeurs d’achats chinois chutent; la Banque d’Angleterre relève son taux directeur et prévoit une contraction du PIB plus tard cette année; la production industrielle allemande diminue en raison des perturbations de la chaîne d’approvisionnement

L’indice PMI général composé calculé par Caixin pour la Chine est passé de 43,9 en mars à 37,2 en avril. L’indice des directeurs d’achats du secteur manufacturier a affiché une meilleure tenue, passant de 48,1 à 46,0, tandis que l’indice des directeurs d’achats du secteur des services est passé de 42,0 à 36,2. Le resserrement des restrictions causé par la nouvelle vague de COVID-19 a entraîné une baisse de la production et des nouvelles affaires. Par conséquent, l’emploi a régressé. Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement ont été accentuées, alors que la performance des fournisseurs diminuait. Certaines sociétés ont fait état de commandes annulées en raison des obstacles à la fabrication et à l’expédition des produits. Une fois de plus, les prix ont augmenté en raison de la hausse des prix des produits de base et du transport. Toutefois, les prix des fournisseurs de services ont diminué, des rabais étant offerts pour attirer des clients dans des conditions difficiles.

La Banque d’Angleterre a relevé les taux pour la quatrième fois consécutive pour les porter de 0,25 % à 1,00 %. Le vote a été de 6 contre 3, les dissidents préférant une hausse de 50 pb. La banque centrale a également présenté des projections à jour. L’inflation devrait augmenter à plus de 9 % au deuxième trimestre et culminer à un peu plus de 10 % au quatrième trimestre. Par ailleurs, on s’attend à ce que le PIB du Royaume-Uni ralentisse fortement; il devrait se contracter au quatrième trimestre de 2022 et la croissance devrait rester essentiellement stable en 2023. La Banque d’Angleterre a également confirmé qu’elle commencerait à vendre des obligations du gouvernement du Royaume-Uni et qu’elle ferait le point sur cette question en août.

La production industrielle allemande a reculé de 3,9 % en données désaisonnalisées en mars. De nombreuses entreprises connaissent encore des problèmes en raison des interruptions de la chaîne d’approvisionnement. La production manufacturière a reculé de 4,6 % et l’énergie, de 11,4 %, tandis que la production du secteur de la construction a augmenté de 1,1 %.

Perspectives

Canada

La semaine s’annonce tranquille au Canada, où aucune donnée importante n’est attendue.

États-Unis – IPC (11 mai); indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan (13 mai)

Les chiffres de l’IPC pour le mois d’avril intéressent particulièrement les investisseurs. Le rythme de l’inflation pourrait avoir ralenti, le marché tablant sur une hausse mensuelle de 0,2 %. Plus important encore, ce ralentissement pourrait représenter un tournant pour les données sur 12 mois, qui ont augmenté de façon répétée. Selon les prévisions consensuelles du marché, l’IPC pourrait avoir ralenti à 8,1 % en chiffres annualisés, contre 8,5 % en mars.

L’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan avait légèrement remonté des creux où il était descendu en raison de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Il pourrait enregistrer un autre rebond grâce à la résilience des conditions de travail.

International – Exportations de la Chine (8 mai); IPC chinois et indice allemand ZEW (10 mai); PIB du Royaume-Uni (12 mai)

Les exportations chinoises pour le mois d’avril ont probablement connu un ralentissement important en raison des confinements à Shanghai et dans d’autres régions du pays.

Par ailleurs, l’IPC chinois pourrait s’être accéléré à 1,9 % en avril, contre 1,5 % en mars, en raison de la hausse des prix de l’énergie et des aliments. Toutefois, d’autres catégories pourraient avoir freiné l’augmentation, la hausse des cas de COVID-19 ayant limité le potentiel de dépenses.

L’indice allemand ZEW, qui mesure la confiance et les prévisions économiques, avait enregistré une baisse record en raison du conflit entre la Russie et l’Ukraine, et le niveau de confiance pourrait rester faible tandis que le conflit se poursuit. Les projections économiques pour l’Europe se sont également détériorées depuis.

Le PIB du Royaume-Uni devrait être modeste en mars, les marchés anticipant une croissance de 0,1 % et une augmentation de la production de 1,0 % au premier trimestre.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. (« CQSI »), de Gestion d'actif Credential (« GAC »), de Gestion d'actifs Qtrade (« GAQ ») et de Placements NordOuest & Éthiques S.E.C. (« NEI »). Placements NEI est une marque déposée de NEI. Toute utilisation d'un nom commercial ou d'une marque de commerce de Patrimoine Aviso par CQSI, GAC, GAQ ou NEI est faite avec le consentement ou la licence de Patrimoine Aviso. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso S.E.C., détenue à 50 % respectivement par Desjardins Holding financier Inc. et par une société en commandite qui appartient aux cinq centrales de caisse de crédit provinciales et au Groupe CUMIS limitée. Les fonds communs de placement et les autres valeurs mobilières sont offerts par Valeurs mobilières Credential et Conseiller Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Les fonds communs de placement sont offerts par l'intermédiaire de Gestion d'actif Credential Inc. et de Gestion d'actifs Qtrade (un nom commercial de Gestion d'actif Credential Inc.).

Ce matériel est fourni à des fins informatives et éducatives et ne vise pas à fournir des conseils précis, y compris, sans toutefois s'y limiter, sur les placements, les finances, les impôts ou d'autres sujets similaires. Ce document est publié par CQSI, GAC et GAQ et, à moins d'indication contraire, tous les points de vue exprimés dans ce document sont ceux de CQSI, de GAC et de GAQ. Les points de vue exprimés dans le présent document peuvent changer sans préavis à mesure que les marchés changent au fil du temps.