Pouls hebdomadaire du marché - Semaine se terminant le 12 février 2021

Développements du marché

Actions

Les marchés ont continué leur reprise et les indices S&P 500 et S&P/TSX ont atteint un nouveau sommet. Les attentes à l’égard du plan de relance de 1 900 milliards de dollars américains sont élevées et, la vaccination progressant, l’attention des investisseurs se porte sur l’avenir. L’indice composé S&P/TSX a progressé de 1,79%. L’indice S&P 500 a augmenté de 1,23%.

Revenu fixe

Les rendements continuent d’augmenter en raison de la prévision d’une reprise solide fondée sur la vaccination et les effets du plan de relance. Le rendement des obligations du Trésor américain à 10 ans a augmenté de 4 points de base pour s’établir à 1,21%. Le  rendement des obligations du gouvernement du Canada à 10 ans a grimpé de 3 points de base pour passer à 1,03%.

Marchandises

La relance se poursuit avec les cours du cuivre et le pétrole qui ont connu une hausse de 4,47 % et de 4,61 % respectivement. Le cours de l’or a connu une légère hausse de 0,56 %.


Performance (rendement des cours)

Performance (rendement des cours)

En date du 12 février 2021


Développements macroéconomiques

Canada – Déclin des ventes du commerce de gros

Le commerce de gros a diminué de 1,3 % en décembre, un premier recul depuis avril. Les trois sous-secteurs les plus importants – les véhicules et les pièces automobiles, la machinerie et l’équipement, et les aliments, les boissons et le tabac – ont tous enregistré une baisse des ventes. Toutefois, malgré ce récent recul, les ventes sont toujours plus élevées de 3,0 % qu’avant la pandémie.

États-Unis – Les prix de l’essence font croître l’IPC; la confiance des consommateurs diminue

L’IPC a augmenté de 0,3 % en janvier selon des données désaisonnalisées, après une hausse de 0,2 % en décembre. Les prix de l’essence ont connu une hausse de 7,4 %, à laquelle l’augmentation est principalement attribuable. L’IPC de base, excluant l’alimentation et l’énergie, est stable. En glissement annuel, l’IPC a augmenté de 1,4 %. L’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan est passé de 79,0 en janvier à 76,2 en février. La confiance des consommateurs continue de diminuer malgré l’adoption prévue du plan de relance. L’indice de la situation économique actuelle est passé de 86,7 à 86,2, tandis que l’indice des attentes des consommateurs a connu un recul plus prononcé : il est à 69,8, alors qu’il était à 74,0. La perception des perspectives économiques reste négative, tant pour l’année en cours que pour les cinq prochaines années. Les attentes à l’égard du chômage ont également diminué légèrement. Dans le rapport, il est écrit que, bien qu’on ait pu s’attendre à des gains plus importants en raison du plan de relance du président Joe Biden, ce sont peut-être des signes d’inquiétude au sujet du nombre de cas d’infections aux variants de la COVID-19 et de la progression plus lente que prévu de la vaccination.

International – La production industrielle en Allemagne demeure inchangée; recul de l’IPC de la Chine; croissance du PIB du Royaume-Uni

Après un gain de 1,5% en novembre, la production industrielle en Allemagne est restée stable en décembre. D’après les données sectorielles, la production dans le secteur manufacturier et le secteur minier a augmenté de 0,9 %, alors qu’elle a chuté de 3,2 % et de 2,9 % respectivement dans les secteurs de la construction et de l’énergie.

L’IPC de la Chine a reculé de 0,3 % en glissement annuel, comparativement à un gain de 0,2 % en décembre. La baisse est en partie attribuée à une base plus élevée, mais traduit également la faiblesse de la demande dans les services, où les prix ont chuté de 0,7 %.

Le PIB du Royaume-Uni a augmenté de 1,0 % au quatrième trimestre. La croissance a été stimulée par les dépenses gouvernementales et les investissements commerciaux. En parallèle, la consommation des ménages a légèrement diminué. Pour l’ensemble de l’année, le PIB a chuté de 9,9 % et est inférieur de 7,8 % à son niveau du quatrième trimestre de 2019.


Aperçu de l’avenir

Canada – Ventes manufacturières (15 février); IPC (17 février); ventes au détail (19 février)

La première publication de données de la semaine prochaine est celle des ventes manufacturières de décembre, probablement inférieures, compte tenu des restrictions imposées au cours du mois. En janvier, l’IPC devrait avoir connu un léger gain, dû notamment à la hausse des prix du pétrole. En dernier lieu, nous aurons les données des ventes au détail. Statistique Canada avait fourni une estimation anticipée prévoyant une baisse de 2,6 % en décembre, et fournira une estimation préliminaire concernant le mois de janvier.

États-Unis – Ventes au détail, production industrielle et procès-verbal du FOMC (17 février); indice PMI d’IHS Markit (19 février)

Les ventes au détail devraient se rétablir en janvier. Le marché s’attend à un gain de 1,0 %, après la baisse de 0,7 % en décembre, car les chèques de 600 $ US envoyés dans le cadre du plan de relance devraient contribuer à stimuler les ventes. De même, la production industrielle de janvier devrait connaître une augmentation de 0,4 %. Les données de l’indice PMI témoignent de la solidité constante du secteur manufacturier, malgré les perturbations touchant l’approvisionnement.

Il est peu probable que le procès-verbal du Federal Open Market Committee (FOMC) révèle de nouveaux renseignements, mais, comme toujours, il sera examiné en quête d’indices sur les orientations à venir. Les marchés s’attendent à ce que la Réserve fédérale des États-Unis commence à élaborer un cadre de réduction des achats d’actifs. La dernière publication portera sur les données préliminaires de l’indice PMI de février, qui devrait demeurer nettement expansionniste.

International – PIB du Japon (15 février); procès-verbal de la BCE et indice PMI du Japon (18 février); indice PMI de la zone euro (19 février)

La forte progression du PIB du Japon observée au troisième trimestre devrait se poursuivre : les marchés s’attendent à une hausse prévue de 10,2 %. La consommation, les exportations et les investissements privés devraient la soutenir.

Lors de la dernière réunion de la Banque centrale européenne (BCE), sa présidente, Christine Lagarde, a déclaré que la production s’était probablement contractée au quatrième trimestre et que l’incertitude restait élevée. Le procès-verbal devrait fournir des éclaircissements au sujet de point de vue de la banque centrale en ce qui a trait aux risques pour l’économie.

En dernier lieu, avec les données préliminaires de février, nous aurons de l’information nouvelle sur les indices PMI du Japon et de la zone euro.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Commandité Patrimoine Aviso S.E.C., qui est elle-même détenue à 50 % par Desjardins Holding financier Inc. et à 50 % par une société en commandite appartenant aux cinq caisses provinciales Credit Union (les « Caisses ») ainsi qu'au groupe CUMIS.

Les services de courtage en ligne sont offerts par l’intermédiaire d’Investisseur Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc., une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso Inc. et membre du Fonds canadien de protection des épargnants. Ce document existe à des fins de renseignements seulement. Ce document a été préparé à l’aide de sources jugées fiables, mais Investisseur Qtrade ne garantit pas l’exactitude, l’exhaustivité, le caractère opportun et la fiabilité des informations. Les renseignements, schémas et graphiques sont présentés à titre d’illustrations seulement; ils sont modifiables sans préavis. Tous les placements sont assujettis à des risques, y compris la perte éventuelle de capital.