Pouls hebdomadaire du marché - Semaine se terminant le 26 mars 2021

Développements du marché

Actions

L’indice S&P 500 a atteint son plus haut niveau historique, alors que le rythme de la vaccination aux États-Unis s’est accéléré rapidement. Le canal de Suez, où on estime que transitent 12 % du commerce mondial, a été bloqué par un porte-conteneurs, ce qui a accentué la pression sur la chaîne d’approvisionnement mondiale déjà soumise à rude épreuve. L’indice PMI était optimiste, même en Europe, où s’installe la crainte d’une troisième vague de la pandémie. L’indice S&P 500 a augmenté de 1,57 %. L’indice composé S&P/TSX a fléchi de 0,54 %.

Revenu fixe

Les rendements ont reculé alors que le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, continuait à ne pas prendre au sérieux les risques de surchauffe de l’économie. Il a réitéré que la Réserve fédérale américaine s’attend à une augmentation temporaire de l’inflation, qui ne sera pas durable en raison du creux dans le marché du travail. Le rendement des obligations du Trésor américain à 10 ans a baissé de 4 points de base pour s’établir à 1,68 %. Le rendement des obligations du gouvernement du Canada à 10 ans a reculé de 9 points de base pour passer à 1,50 %.

Marchandises

Les cours du pétrole et du cuivre ont baissé légèrement dans un contexte d’inquiétude par rapport à la demande, à une troisième vague et à de nouveaux confinements. Le prix de l’or a diminué de 0,73 % en raison du raffermissement du dollar américain.

Performance (rendement des cours)

Performance (rendement des cours)

Au 26 mars 2021

Développements macroéconomiques

Canada – le moral des petites entreprises de la FCEI s’améliore

Le Baromètre des affaires de la FCEI a grimpé à 68,2 en mars, contre 62,5 en février. Les petites entreprises sont optimistes, mais le rapport indique que d’autres indicateurs de conjoncture n’ont pas encore montré de signes d’amélioration. Le rapport précise que « les plans relatifs à l’emploi et la santé globale des entreprises sont au point mort, tandis que les plans d’investissement se sont renforcés en mars, quoique légèrement ».

États-Unis – L’indice PMI d’IHS Markit augmente; le revenu et les dépenses personnels diminuent en raison du calendrier des mesures de relance; les commandes de biens durables chutent

L’indice composé PMI Flash d’IHS Markit pour les États-Unis est passé de 59,5 en février à 59,1 en mars. L’indice PMI du secteur des services est passé de 59,8 à 60,0, et l’indice PMI du secteur manufacturier est passé de 58,6 à 59,0. Le nombre de nouvelles commandes continue d’augmenter, grâce aux exportations. La production manufacturière était limitée à cause d’importantes pénuries d’approvisionnement et de retards des fournisseurs. Les fabricants n’ont pas réussi à suivre le rythme de la demande accrue, même si la hausse de leurs activités a poussé les entreprises à accroître leurs effectifs. Les arriérés se sont multipliés, et l’inflation du coût des intrants s’est accélérée plus rapidement que jamais depuis le début de la série. Pour l’avenir, les entreprises sont très optimistes, car les progrès encourageants de la vaccination leur permettront de rouvrir complètement, soutenues par les mesures de relance économique supplémentaires.

Le revenu personnel a baissé de 7,1 % en février, après une envolée de 10,1 % en janvier. Les dépenses personnelles ont également baissé, mais de 1,0 %, après une solide augmentation de 2,4 % en janvier. La baisse du revenu est attribuable au moment choisi pour l’envoi des chèques de relance de 600 $ US en janvier. Les dépenses ont été affectées par la perte de l’appui des mesures de relance, ainsi que par la vague de froid.

Les commandes de biens durables ont baissé de 1,1 % en février, après une hausse de 3,5 % en janvier. Cette publication marque la première baisse enregistrée depuis avril 2020, qui traduit principalement les perturbations causées par les conditions hivernales rigoureuses, puisque les commandes dans tous les principaux ont diminué, à l’exception de celui de l’équipement électrique. Les commandes de véhicules motorisés et de pièces ont dégringolé de 8,7 %, laissant entendre que la pénurie mondiale de semi-conducteurs a également joué un rôle.

International – Indice PMI du Japon stable; indice PMI pour la zone euro en hausse; indicateur IFO du climat des affaires en hausse

L’indice composé PMI Flash de l’au Jibun Bank du Japon a peu évolué, passant de 48,2 en février à 48,3 en mars. L’indice PMI du secteur manufacturier est passé de 51,4 à 52,0, tandis que l’indice PMI du secteur des services est passé de 46,3 à 46,5. Dans le secteur de la fabrication, la croissance de la production a ralenti, mais le volume des nouvelles commandes a augmenté. Les fabricants demeurent prudents, réticents à engager des effectifs supplémentaires, et les suppressions d’emplois se poursuivent. Le secteur des services continue à se détériorer, à un rythme toutefois plus lent. Les nouvelles affaires ont chuté, mais le rythme de la création d’emplois a atteint son niveau le plus élevé en 22 mois, ce qui laisse entendre que les entreprises avaient confiance en la reprise de l’activité.

L’indice PMI Flash d’IHS Markit pour la zone euro a grimpé, passant de 48,8 en février à 52,5 en mars. L’indice PMI du secteur manufacturier est passé de 57,9 à 62,4, tandis que l’indice PMI du secteur des services est passé de 45,7 à 48,8. Le secteur manufacturier a connu une nette reprise menée par l’Allemagne. Il y a eu un bond des nouvelles affaires, en particulier les commandes d’exportation. L’afflux de commandes a allongé la liste des arriérés, mais entraîné la reprise de l’embauche pour hausser la capacité des entreprises. Les coûts ont augmenté au rythme le plus rapide observé depuis dix ans, car les retards et les pénuries touchant la chaîne d’approvisionnement ont conduit les fournisseurs à augmenter les prix. Les services ont été de nouveau touchés par les restrictions liées au virus, mais le rythme du ralentissement économique a modéré en mars.

L’optimisme a légèrement diminué à cause de la crainte d’une troisième vague.

L’indice IFO du climat des affaires a grimpé à 96,6 en mars, contre 92,7 en février. Les entreprises allemandes se sont montrées beaucoup plus optimistes malgré la hausse du taux d’infection. L’optimisme a gagné tous les secteurs : fabrication, services, commerce et construction.

Aperçu de l’avenir

Canada – PIB (31 mars); indice PMI du secteur manufacturier (1er avril)

Nous obtiendrons les données officielles du PIB de janvier, qui, d’après les estimations de Statistique Canada, avait augmenté de 0,5 %. Plus important encore, nous aurons également une estimation préliminaire des chiffres de février, qui indiqueront l’effet de la levée de certains confinements provinciaux.

Par la suite, les données de mars pour l’indice PMI d’IHS Markit du secteur manufacturier seront publiées. Le rapport devrait témoigner de thèmes semblables à ceux des indices PMI d’autres pays publiés la semaine dernière, soit un volume de demandes supérieur à celui de la production et des perturbations de la chaîne d’approvisionnement comparables.

États-Unis – Indice de confiance des consommateurs du Conference Board (30 mars); emplois non agricoles (2 avril)

La confiance des consommateurs devrait augmenter en mars, étant donné que les perspectives d’emploi s’améliorent à mesure que l’économie se rétablit. L’économie se rapproche de plus en plus d’un retour à la normale grâce à la vaccination. La nouvelle de mesures de relance économique devrait également améliorer les finances des consommateurs.

Les emplois non agricoles de mars devraient afficher un gain net de 635 000, car l’économie continue de se rétablir. La vaccination est bien amorcée, et son rythme continue d’accélérer : plus de 2,5 millions de doses sont maintenant administrées par jour.

International – IPC de la zone euro, indice PMI de la Chine et exportations sud-coréennes (31 mars)

La publication préliminaire de l’IPC de la zone euro devrait annoncer 1,0 % en mars. Sur douze mois, l’indice devrait accélérer et passer de 0,9 % en février à 1,4 %. La hausse des prix de l’énergie devrait aider l’indice, ainsi que le redressement de la demande dans les services touchés par la COVID.

Ensuite, il y a l’indice PMI en Chine pour mars. Au cours des deux premiers mois, la production et les exportations ont été vigoureuses dans le pays, et à l’échelle mondiale, les secteurs manufacturiers se sont redressés, ce qui devrait soutenir la demande de marchandises chinoises.

Les exportations coréennes devraient s’accélérer et afficher une hausse de 20,0 % en glissement annuel en mars, contre 9,5 % en février. La forte demande en semi-conducteurs devrait être à l’origine de ce gain.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Commandité Patrimoine Aviso S.E.C., qui est elle-même détenue à 50 % par Desjardins Holding financier Inc. et à 50 % par une société en commandite appartenant aux cinq caisses provinciales Credit Union (les « Caisses ») ainsi qu'au groupe CUMIS.

Les services de courtage en ligne sont offerts par l’intermédiaire d’Investisseur Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc., une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso Inc. et membre du Fonds canadien de protection des épargnants. Ce document existe à des fins de renseignements seulement. Ce document a été préparé à l’aide de sources jugées fiables, mais Investisseur Qtrade ne garantit pas l’exactitude, l’exhaustivité, le caractère opportun et la fiabilité des informations. Les renseignements, schémas et graphiques sont présentés à titre d’illustrations seulement; ils sont modifiables sans préavis. Tous les placements sont assujettis à des risques, y compris la perte éventuelle de capital.