Pouls hebdomadaire du marché - Semaine se terminant le 14 mai 2021

Développements du marché

Actions

Les actions ont été ébranlées par une hausse de l’inflation aux États-Unis. L’IPC a bondi de 0,8 % en avril, surpassant les attentes du marché. Les données provenant de la Chine pointent dans la même direction, avec une accélération de l’IPP à 6,8 % en glissement annuel, ce qui ajoute aux inquiétudes mondiales en matière d’inflation. Les banques centrales ont indiqué qu’elles continueraient leur soutien financier, mais les marchés craignent que l’inflation force les banques centrales à resserrer leur politique plus rapidement que prévu. L’indice S&P 500 a reculé de 1,39 % et l’indice composé S&P/TSX de 0,54 %.

Revenu fixe

Les rendements ont augmenté en raison des attentes sur le plan de l’augmentation de l’inflation. Le rendement des obligations du Trésor américain à 10 ans a augmenté de 5 points de base pour s’établir à 1,63 %. Le rendement des obligations du gouvernement du Canada à 10 ans a grimpé de 6 points de base pour passer à 1,56 %.

Marchandises

Le cuivre, qui était sur une lancée, a fini par stagner. Les prix du cuivre ont baissé de 2,14 % par rapport aux sommets atteints alors que les marchés évaluaient le risque d’inflation croissant et que les banques centrales étaient contraintes d’agir. Entre-temps, la hausse de 0,72 % des prix du pétrole est attribuable à la cyberattaque contre Colonial Pipeline. Les activités du pipeline ont repris depuis, mais la capacité n’a pas encore augmenté.

Performance (rendement des cours)

Performance (rendement des cours)

Au 14 mai 2021

Développements macroéconomiques

Canada – Augmentation des ventes manufacturières

Tiff Macklem, le gouverneur de la Banque du Canada, a pris la parole lors d’une conférence de presse la semaine dernière. Il a commenté la récente appréciation du dollar canadien, qui reflète des prix des marchandises plus élevés, et a indiqué qu’un renforcement continu en l’absence de fondamentaux pourrait la freiner. M. Macklem a également affirmé qu’il ne serait pas pressé d’augmenter les taux avant une reprise « complète », en notant que le Canada est toujours à environ 500 000 emplois d’atteindre les niveaux antérieurs à la pandémie.

La production manufacturière a augmenté de 3,5 % en mars, après un recul de 1,1 % en février. Cette augmentation a été entraînée par les véhicules motorisés ainsi que par les produits du pétrole, du charbon et alimentaires. La production de véhicules motorisés a augmenté par rapport à février, mais elle continue d’être touchée par la pénurie de semi-conducteurs. Les ventes de véhicules motorisés ont diminué de 16,8 % au cours du trimestre. Les produits pétroliers et alimentaires sont soutenus par les prix élevés des marchandises. L’utilisation de la capacité a crû de 0,6 % pour s’établir à 80,1 %.

États-Unis – Hausse de l’IPC; stagnation des ventes au détail; augmentation de la production industrielle

L’IPC a progressé de 0,8 % selon les données désaisonnalisées d’avril, après une hausse de 0,6 % en mars. Les prix des biens et services ont augmenté. Les prix des voitures et des camions d’occasion ont augmenté de 10,0 % en avril, ce qui représente plus du tiers de l’augmentation. Parmi les autres hausses importantes, notons l’augmentation de 10,2 % des tarifs aériens et celle de 7,6 % des frais d’hébergement, ce qui montre une demande croissante pour les services touchés par la pandémie. L’IPC de base, excluant l’alimentation et l’énergie, a augmenté de 0,9 % au cours du mois. Les prix des aliments ont augmenté de 0,4 %, alors que les prix de l’énergie ont diminué de 0,1 %, affichant un premier recul en 10 mois. En glissement annuel, l’IPC est passé de 2,6 % au mois précédent à 4,2 % en avril.

Les ventes au détail n’ont pas changé en avril, alors que les données de mars ont été révisées de 9,7 % à 10,7 %. Les marchés s’attendaient à une légère augmentation, les consommateurs continuant de dépenser leurs chèques de relance. Les dépenses liées aux véhicules automobiles ont augmenté de 2,9 % et celles liées aux établissements de restauration et aux débits de boisson ont augmenté de 3,0 %. Les ventes dans les magasins de vêtements ont diminué de 5,1 % et celles des magasins de marchandises générales ont chuté de 4,9 %.

La production industrielle a augmenté de 0,7 % en avril, après une hausse de 2,4 % en mars. La production manufacturière a augmenté de 0,4 %, même avec une baisse de 4,3 % des véhicules motorisés en raison des pénuries de semi-conducteurs. La production minière a augmenté de 0,7 % et la production des services publics a augmenté de 2,6 %. La production industrielle demeure à 2,7 % en deçà des niveaux prépandémiques de février 2020. L’utilisation de la capacité a crû de 0,5 % pour s’établir à 74,9 %.

International – Accélération de l’IPC en Chine; l’indice ZEW en Allemagne indique que la confiance s’améliore; chute du PIB au Royaume-Uni

L’IPC de la Chine a augmenté de 0,9 % en glissement annuel en avril, une accélération par rapport à 0,4 % en mars. L’augmentation est attribuable à la hausse de 4,9 % des prix des transports et des communications, alors que l’alimentation continue d’avoir un effet négatif sur l’indice. L’indice des prix à la production a accéléré pour s’établir à 6,8 % en avril, contre 4,4 % au mois précédent.

L’indice ZEW en Allemagne, qui mesure le sentiment de confiance à l’égard de l’économie, a augmenté, passant de 70,7 en avril à 84,4 en mai. Les attentes économiques ont augmenté en raison des signes de ralentissement que commence à montrer la troisième vague et de la vaccination du tiers de la population. L’indice de la situation économique actuelle ZEW a également montré une amélioration, grimpant de -48,8 à -40,1.

Le PIB réel du Royaume-Uni a reculé de 1,5 % au premier trimestre. Les dépenses des ménages ont chuté de 3,9 % et les investissements de capitaux ont chuté de 2,3 % au cours du trimestre. Les dépenses gouvernementales ont augmenté de 2,6 %, ce qui a permis de compenser légèrement le recul.

Aperçu de l’avenir

Canada – IPC (19 mai); ventes au détail (21 mai)

L’IPC d’avril sera surveillé de près à la suite des excellents résultats aux États-Unis la semaine dernière. Les marchés prévoient une augmentation de 0,2 %, ce qui, combiné à des effets de base positifs, ferait passer les résultats en glissement annuel à 3,1 %.

Statistique Canada a estimé précédemment que les ventes au détail connaîtraient une augmentation supplémentaire de 2,3 % en mars. Les ventes au détail auraient dû avoir été soutenues par les ventes de véhicules automobiles, mais les dépenses en général devraient être plus élevées en raison de l’assouplissement des restrictions au cours du mois. Statistique Canada fournira également une estimation préliminaire pour avril, les ventes étant susceptibles d’afficher une légère baisse puisque les restrictions se sont resserrées de nouveau.

États-Unis – Indice Empire Manufacturing (17 mai); procès-verbal du FOMC (19 mai); indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (20 mai); indice PMI de Markit (21 mai)

Le procès-verbal de la réunion d’avril de la Réserve fédérale constituera le point saillant aux États-Unis cette semaine. Encore une fois, le procès-verbal mettra probablement l’accent sur le bond temporaire de l’inflation alors que les économies rouvrent ainsi que sur les indices d’un cadre de réduction des achats d’actifs.

Nous disposons également de nombreuses données estimées en raison de la mise à jour mensuelle de l’indice Empire Manufacturing, de l’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie et de l’indice PMI de Markit. Les données antérieures ont été solides, démontrant une forte activité de la part des entreprises qui devrait continuer à se maintenir à mesure que l’économie se rétablit. Les principaux indicateurs à surveiller sont les perturbations persistantes liées à la chaîne d’approvisionnement et les pressions sur les prix.

International – production industrielle et ventes au détail chinoises (16 mai); PIB du Japon (17 mai); commandes de machines au Japon (19 mai); indice PMI du Japon (20 mai); indice PMI de la zone euro (21 mai)

Une forte croissance des ventes au détail et de la production industrielle en Chine devrait se poursuivre jusqu’en avril, après un excellent premier trimestre. Les deux indicateurs commenceront à faire face à des effets de base négatifs en ce qui a trait aux taux de croissance en glissement annuel.

On s’attend à ce qu’au premier trimestre, le PIB du Japon ait reculé de 1,2 % selon les données désaisonnalisées, ou de 4,5 % sur une base annualisée. Le Japon avait mis en place l’état d’urgence pour freiner la propagation du virus. Les dépenses ont probablement diminué, alors que les exportations ont sans doute augmenté.

Les commandes de machines au Japon devraient avoir rebondi de 5,0 % en mars, en raison de la fin de l’état d’urgence. Une prévision pour les données regroupées du deuxième trimestre des fabricants sera également fournie.

Les indices PMI mis à jour pour le Japon et la zone euro seront publiés. Le secteur manufacturier a représenté un point fort pour les deux pays, alors l’accent sera mis sur les services. L’indice PMI des services de la zone était en expansion le mois dernier et, avec un peu de chance, devrait connaître un nouvel élan à mesure que les efforts de vaccination augmentent. Le Japon a récemment déclaré un état d’urgence pour certaines préfectures, ce qui pourrait entraîner les résultats à la baisse.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Commandité Patrimoine Aviso S.E.C., qui est elle-même détenue à 50 % par Desjardins Holding financier Inc. et à 50 % par une société en commandite appartenant aux cinq caisses provinciales Credit Union (les « Caisses ») ainsi qu'au groupe CUMIS.

Les services de courtage en ligne sont offerts par l’intermédiaire d’Investisseur Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc., une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso Inc. et membre du Fonds canadien de protection des épargnants. Ce document existe à des fins de renseignements seulement. Ce document a été préparé à l’aide de sources jugées fiables, mais Investisseur Qtrade ne garantit pas l’exactitude, l’exhaustivité, le caractère opportun et la fiabilité des informations. Les renseignements, schémas et graphiques sont présentés à titre d’illustrations seulement; ils sont modifiables sans préavis. Tous les placements sont assujettis à des risques, y compris la perte éventuelle de capital.