Pouls hebdomadaire du marché – semaine se terminant le 29 mai 2020

Développements du marché

Actions

La reprise du marché s’est poursuivie à mesure que les économies rouvrent progressivement. Les tensions entre les États-Unis et la Chine se sont intensifiées, le président Trump envisageant des sanctions contre les autorités chinoises, invoquant le manque de transparence entourant leur gestion de la pandémie et la « situation profondément troublante qui se déroule à Hong Kong ». L’indice S&P 500 a augmenté de 3,01 %, tandis que l’indice composé S&P/TSX a progressé de 1,87 %.

Revenu fixe

Les rendements ont peu changé. La Banque du Canada, la Banque centrale européenne et la Banque de réserve d’Australie devraient se réunir cette semaine, et avec la Réserve fédérale la semaine suivante. Les marchés obligataires surveillent de près les annonces d’outils d’intervention. Aux États-Unis, la possibilité d’un ciblage de la courbe des taux a été soulevée. Le rendement sur 10 ans de l’obligation du Trésor américain a reculé de 1 point de base, terminant la semaine à 0,65 %. Le rendement sur 10 ans de l’obligation du gouvernement du Canada a grimpé de 3 points de base, terminant la semaine à 0,53 %.

Marchandises

Le pétrole et le cuivre continuent de progresser dans la perspective d’une reprise économique en cours, avec des hausses respectives de 6,23 % et de 1,39 %. Les prix de l’or ont légèrement baissé de 0,25 %.


Performance (rendement des cours)

Performance (rendement des cours)

En date du 29 mai 2020


Développements macroéconomiques

Canada – Contraction du PIB au premier trimestre de 8,2 %; hausse du solde du compte actuel

Le PIB pour le premier trimestre a présenté un taux annualisé à la baisse de 8,2%. Il s’agit de la baisse la plus marquée depuis la Grande Dépression, reflétant les mesures de distanciation sociale, les fermetures d’entreprises et les restrictions mises en place sur les déplacements. Les dépenses des ménages ont chuté de 9,0 % en raison des pertes d’emplois et de l’incertitude liée au revenu, ainsi que des possibilités limitées de dépenser à la suite de la fermeture des magasins non essentiels. La consommation des administrations publiques a chuté de 3,8 %, car l’administration gouvernementale a été réduite et les écoles ont fermé. Sur le plan du commerce, les exportations ont chuté de 11,3 % et les importations ont chuté de 10,7 %, les principaux partenaires commerciaux étant soumis à des conditions de confinement similaires.

Le déficit du compte actuel du Canada s’est creusé pour passer de 1,8 milliard de dollars à 11,1 milliards de dollars au premier trimestre, les exportations ayant diminué plus rapidement que les importations. Les exportations ont diminué de 4,3 milliards de dollars et les importations de 3,3 milliards de dollars. La baisse des exportations est attribuable à une baisse de 1,9 milliard de dollars des produits énergétiques due à la baisse des prix et à une baisse de 1,5 milliard de dollars des prix des véhicules et des pièces automobiles, les fournisseurs ayant commencé à suspendre la production dès mars. Les importations de matériel électronique et électrique ont diminué de 1,4 milliard de dollars et celles de pièces de véhicules automobiles de 1,1 milliard de dollars. Le déficit commercial dans les services a augmenté de 300 millions de dollars et les revenus de placement ont augmenté de 600 millions de dollars.

États-Unis – Hausse des demandes initiales de prestations de 2,1 M$ supplémentaires; stabilisation de la confiance des consommateurs en mai; nouvelle baisse des commandes de biens durables; hausse du revenu personnel alors que les dépenses diminuent.

Les demandes initiales de prestations de chômage ont augmenté de 2,1 millions pour la semaine se terminant le 23 mai, ce qui porte le total à plus de 40 millions depuis le début de la pandémie. Toutefois, le nombre de demandes pour la semaine terminée le 16 mai est passé de 25,1 millions à 21,1 millions, un signe précoce témoignant de la reprise du marché du travail. Les analystes s’attendaient à une légère augmentation. Les marchés s’attendent à recevoir 1,8 million de dollars de plus lors de la prochaine analyse.

L’indice de confiance des consommateurs du Conference Board s’est stabilisé à 86,6 en mai, après deux baisses marquées consécutives. L’indice de la situation actuelle a légèrement diminué, passant de 73,0 à 71,1, tandis que la réouverture graduelle a contribué à rehausser l’indice des attentes de 94,3 à 96,9. Le sondage indique que les consommateurs demeurent préoccupés par les perspectives financières et que les attentes en matière d’inflation poursuivent leur croissance.

Le revenu personnel a augmenté de 10,5 % en avril, en raison de la perte de salaire plus que compensée par des paiements de retombées économiques de 2,6 billions de dollars provenant des chèques de relance. Les dépenses de consommation personnelle ont diminué de 13,6 % en raison du maintien des mesures de confinement.

Les nouvelles commandes de biens durables ont connu une nouvelle baisse de 17,2 % en avril, après un recul de 16,6 % en mars. Le matériel de transport est encore une fois responsable de la majeure partie de la baisse, affichant une chute de 47,3 %. Les nouvelles commandes hors transport ont diminué de 7,4 % en raison de la faiblesse des produits métalliques et des machines.

International – Reprise des bénéfices industriels en Chine; hausse du taux de chômage au Japon; baisse des taux par la Banque de Corée

Les bénéfices industriels chinois ont chuté de 4,3 % en avril en glissement annuel, soit une nette amélioration par rapport à la baisse de 34,9 % enregistrée en mars. L’analyse reflète la reprise de la production industrielle et suggère que l’économie chinoise est sur la voie de la reprise. Dans l’ensemble, le cumul des bénéfices a diminué de 27,4 % par rapport à la même période en 2019.

Le nombre total de nouveaux chômeurs au Japon a augmenté de 130 000 en avril, faisant passer le taux de chômage de 2,5 % en mars à 2,6 %. Le chiffre semble bon, mais le nombre total d’employés au Japon a diminué de 720 000, dont 550 000 n’ont pas cherché un nouveau poste. Le ratio emploi-candidats a également chuté de 1,03 à 0,98 et les nouvelles offres d’emploi ont chuté de 31,9 % par rapport à avril 2019.

La Banque de Corée a décidé à l’unanimité de réduire les taux de 25 points de base pour les ramener à 0,50 %, citant la contraction économique causée par le coronavirus. La banque centrale a également indiqué qu’elle envisageait des outils d’intervention non conventionnels, mais n’a fourni aucune orientation.


Aperçu de l’avenir

Les gouvernements resteront axés sur les batailles physiques et économiques contre la COVID-19. Les nouvelles et les événements seront très variables et changeront fréquemment. Nous devons nous attendre à la possibilité d’annonces surprises de la part des banques centrales ou des gouvernements.

Canada – Indice PMI de la fabrication calculé par Markit pour le mois de mai (1er juin); réunion de la Banque du Canada (3 juin); état de l’emploi pour le mois de mai (5 juin)

Aucun changement n’est prévu concernant les taux d’intérêt lors de la prochaine réunion de la Banque du Canada, mais il se peut qu’une orientation quant aux outils d’intervention soit fournie. La réunion sera également la première de Tiff Macklem en tant que gouverneur. L’enquête sur l’indice PMI de la fabrication calculé par Markit pour le mois de mai fournira une mise à jour sur la façon dont les entreprises composent avec la situation et sur le rétablissement de la demande au moment où le pays commence à rouvrir. Les pertes d’emplois devraient se poursuivre en mai, les estimations de chômage dépassant 15 %.

États-Unis – Commandes manufacturières (3 juin); balance commerciale (4 juin); changements apportés à la situation des salariés et des chômeurs non agricoles (5 juin)

Les commandes manufacturières passées en avril devraient diminuer en raison du nombre de biens durables la semaine dernière, et la balance commerciale d’avril révélera l’ampleur de la perturbation du commerce au cours de la pandémie. Enfin, le communiqué le plus important à surveiller portera sur les changements apportés à la situation des employés et des chômeurs non agricoles. Les marchés s’attendent à la perte de 7,5 millions d’emplois non agricoles, ce qui se porterait le taux de chômage à 19,6 %.

International – Indice PMI chinois (30 mai); exportations sud-coréennes (31 mai); réunion de la BCE (4 juin)

Les marchés surveilleront les indices PMI de mai pour la Chine, qui devraient renforcer le fait que le pays, où le secteur devrait enregistrer un fort rebond, est en phase de reprise. Les exportations sud-coréennes devraient connaître une nouvelle baisse à deux chiffres en mai. Par ailleurs, la Banque centrale européenne devrait se réunir la semaine prochaine. Aucun changement de taux n’est prévu, mais les marchés surveilleront si la Banque centrale augmentera ses achats dans le cadre de son programme de rachat d’urgence face à la pandémie.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Commandité Patrimoine Aviso S.E.C., qui est elle-même détenue à 50 % par Desjardins Holding financier Inc. et à 50 % par une société en commandite appartenant aux cinq caisses provinciales Credit Union (les « Caisses ») ainsi qu'au groupe CUMIS.

Les services de courtage en ligne sont offerts par l’intermédiaire d’Investisseur Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc., une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso Inc. et membre du Fonds canadien de protection des épargnants. Ce document existe à des fins de renseignements seulement. Ce document a été préparé à l’aide de sources jugées fiables, mais Investisseur Qtrade ne garantit pas l’exactitude, l’exhaustivité, le caractère opportun et la fiabilité des informations. Les renseignements, schémas et graphiques sont présentés à titre d’illustrations seulement; ils sont modifiables sans préavis. Tous les placements sont assujettis à des risques, y compris la perte éventuelle de capital.