Pouls hebdomadaire du marché - Semaine se terminant le 17 septembre 2021

Développements du marché

Actions :

Les indices boursiers ont généralement affiché des rendements négatifs pour la semaine. La confiance des consommateurs aux États-Unis est restée proche de son plus bas niveau en neuf ans et les données sous-jacentes ont montré que les intentions d’achat d’articles coûteux ont encore diminué en raison de la hausse des prix. À l’échelle internationale, le ralentissement de l’activité en Chine a également pesé sur les marchés, conjugué aux inquiétudes liées à la défaillance potentielle du géant de l’immobilier Evergrande Group.

Revenu fixe :

Les rendements ont augmenté alors que les marchés se tournent vers les banques centrales. La Réserve fédérale américaine, la Banque d’Angleterre et la Banque du Japon font partie des banques centrales qui se réuniront la semaine du 20 septembre. Les investisseurs ne savent pas si la faiblesse des chiffres de l’emploi, combinée à l’anticipation d’un ralentissement de l’inflation, pourrait suffire à inciter les banques centrales à retarder davantage la réduction des achats d’actifs.

Marchandises :

Les prix du pétrole ont progressé cette semaine, l’OPEP prévoyant une demande plus forte en raison de la hausse de la consommation mondiale de carburant et des perturbations de la production. Les stocks de pétrole brut américains ont enregistré une forte baisse après le passage de l’ouragan Ida fin août. Les prix du cuivre ont chuté en raison des inquiétudes sur le ralentissement de la croissance à la suite de la faiblesse des données sur l’activité chinoise.

Performance (rendement des cours)

Performance (rendement des cours)

Au 17 septembre 2021

Développements macroéconomiques

Canada – Hausse de l’IPC

L’inflation au Canada, mesurée par l’indice des prix à la consommation, a augmenté de 0,2 % en août, ce qui représente un ralentissement par rapport à la hausse de 0,6 % enregistrée en juillet. Le transport a mené la hausse, augmentant de 1,1 % en août en raison de l’augmentation des prix des véhicules automobiles. L’augmentation des prix du transport aérien et de l’hébergement des voyageurs a également été un facteur important. Néanmoins, les pressions continues sur les prix et les effets de base plus faibles en 2020 ont entraîné un redressement en glissement annuel à 4,1 %, soit le niveau le plus élevé en 18 ans, comparativement à 3,7 % en juillet.

États-Unis – Hausse de l’IPC; hausse de l’indice Empire du secteur manufacturier; l’indice de confiance des consommateurs selon l’Université du Michigan demeure inchangé

L’IPC américain a progressé de 0,3 % en août selon des données désaisonnalisées, après une hausse de 0,5 % en juillet. L’essence, l’équipement ménager, les aliments et le logement ont été les principaux contributeurs. En glissement annuel, l’inflation a légèrement ralenti, passant de 5,4 % à 5,3 %. En revanche, l’indice des prix à la production a accéléré pour atteindre un nouveau sommet de 8,3 % en glissement annuel.

L’activité manufacturière a connu une croissance solide en septembre. L’indice Empire State du secteur manufacturier relatif aux conditions générales d’activité a augmenté, passant de 18,3 en août à 34,3 durant le mois de septembre. Les nouvelles commandes, les expéditions et les commandes en attente ont toutes augmenté. Les délais de livraison ont également continué de s’allonger considérablement, indiquant des pressions continues sur la chaîne d’approvisionnement. Les indicateurs d’emploi indiquent une forte croissance de l’emploi, bien que les pressions sur les prix continuent de s’intensifier. Les entreprises sont restées optimistes, prévoyant une augmentation substantielle des dépenses en immobilisations et en technologie.

La confiance des consommateurs est restée relativement inchangée en septembre, demeurant proche du niveau le plus bas de la décennie. L’indice de confiance des consommateurs selon l’Université du Michigan est passé de 70,3 en août à 71,0 durant le mois de septembre. Les intentions d’achat d’articles coûteux ont diminué en raison de la hausse des prix. Les attentes économiques se sont améliorées, mais restent modérées. Les prévisions d’inflation pour l’année à venir sont demeurées les mêmes, soit 4,7 %.

International – Ralentissement de l’activité en Chine; bond de l’IPC au Royaume-Uni

Les ventes au détail en Chine ont ralenti à 2,5 % en glissement annuel en août, contre 8,5 % en juillet. La consommation de services a pris un coup, le gouvernement ayant introduit des restrictions plus sévères fin juillet pour lutter contre la propagation du variant Delta. Les ventes de biens ont mieux résisté.

La production industrielle chinoise a également ralenti à 5,3 % en glissement annuel en août, contre 6,4 % en juillet. Le ralentissement du secteur manufacturier, de 5,5 % en glissement annuel, contre 6,2 %, a été le principal frein. Par secteur, la demande de produits pharmaceutiques, de produits métalliques, de machines, de télécommunications et d’ordinateurs reste forte. En revanche, les textiles et la construction automobile ont connu une baisse.

L’IPC du Royaume-Uni a augmenté de 0,7 % en août. Les prix des biens ont bondi de 1,0 %, menés par les articles ménagers, les meubles et les aliments. Les services ont augmenté de 0,4 %, en raison de la hausse des coûts des transports et des voyages. En glissement annuel, l’inflation a considérablement accéléré, passant de 2,0 % en juillet à 3,2 %. Les effets de base ont contribué à cette forte augmentation annuelle, grâce aux prix réduits des restaurants du programme d’incitation gouvernemental « Eat Out to Help Out » (Manger pour aider) et aux réductions de la taxe sur la valeur ajoutée en août 2020.

Aperçu de l’avenir

Canada – Ventes au détail (23 septembre)

Les données sur les ventes au détail au Canada pour juillet seront publiées. Statistique Canada avait précédemment estimé que les ventes avaient diminué de 1,7 % en raison de la hausse du nombre de cas de COVID. Une estimation préliminaire pour le mois d’août sera également publiée, et l’on s’attend à ce que la croissance soit modérée, car le nombre de cas a continué d’augmenter tout au long du mois.

États-Unis – Réunion de la Fed (22 septembre); indice PMI de Markit (23 septembre)

L’événement majeur de la semaine du 20 septembre est la réunion de la Fed. Les attentes quant au calendrier des annonces de réduction des achats d’actifs ont été repoussées au quatrième trimestre de cette année, à la suite de la réunion de Jackson Hole, où le consensus de la Fed semblait préférer attendre des chiffres de l’emploi plus solides avant de prendre des mesures. De plus, le dernier IPC a fait état d’un ralentissement en glissement annuel, tandis que le nombre d’emplois non agricoles a également été plus faible que prévu. Bien qu’il soit peu probable qu’une annonce officielle de réduction des achats d’actifs soit faite, la Fed pourrait donner un aperçu de la façon dont elle pourrait procéder et elle publiera également une mise à jour de ses prévisions économiques.

En outre, les données préliminaires de l’indice des directeurs d’achats de Markit de septembre offriront une mise à jour de la situation des entreprises ce mois-ci, en accordant une attention particulière aux problèmes liés à l’approvisionnement et à l’incapacité persistante à répondre à la demande.

International – Réunion de la Banque du Japon et perspectives économiques de l’OCDE (21 septembre); réunion de la Banque d’Angleterre, indice PMI du Japon et indice PMI de la zone euro (23 septembre); indice IFO de l’Allemagne (24 septembre)

À l’échelle internationale, nous avons une semaine chargée en enquêtes et en réunions de banques centrales.

Les attentes sont limitées pour la Banque du Japon. La politique devrait rester inchangée, bien que la banque centrale puisse évoquer les récentes mesures d’inflation modérées et réviser son opinion sur la conjoncture économique en raison de l’augmentation des cas de coronavirus.

La Banque d’Angleterre devrait s’abstenir de tout commentaire sur la réduction des achats d’actifs, malgré la surprise liée à l’inflation, laquelle s’est accélérée à plus de 3 % en glissement annuel en août. À l’instar de la Fed, la banque centrale se concentrera probablement sur l’incertitude entourant la croissance économique et le marché du travail.

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) publiera ses perspectives économiques intermédiaires, dans lesquelles elle présentera ses dernières projections en matière de production, d’emploi, de dépenses publiques et de prix, entre autres indicateurs pour les pays membres.

Au Japon, le nombre de cas de COVID est en baisse depuis la fin août. Toutefois, l’indice PMI Flash du Japon pourrait connaître une nouvelle faiblesse, car les restrictions liées à la COVID-19 ont été prolongées jusqu’à la fin du mois de septembre pour de nombreuses régions, en raison de la nécessité de consolider le système médical toujours tendu.

L’indice PMI Flash de la zone euro devrait montrer une légère détente, mais rester proche des fortes données d’août. L’activité devrait avoir solidement progressé en septembre, bien que la propagation du variant Delta ait pu avoir des répercussions sur les perspectives locales et mondiales.

L’indice IFO de l’Allemagne devrait refléter un ralentissement modeste en septembre. La hausse des infections et les goulots d’étranglement de l’approvisionnement ont été fréquemment signalés dans la version précédente et seront probablement un thème récurrent ce mois-ci.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Commandité Patrimoine Aviso S.E.C., qui est elle-même détenue à 50 % par Desjardins Holding financier Inc. et à 50 % par une société en commandite appartenant aux cinq caisses provinciales Credit Union (les « Caisses ») ainsi qu'au groupe CUMIS.

Les services de courtage en ligne sont offerts par l’intermédiaire d’Investisseur Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc., une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso Inc. et membre du Fonds canadien de protection des épargnants. Ce document existe à des fins de renseignements seulement. Ce document a été préparé à l’aide de sources jugées fiables, mais Investisseur Qtrade ne garantit pas l’exactitude, l’exhaustivité, le caractère opportun et la fiabilité des informations. Les renseignements, schémas et graphiques sont présentés à titre d’illustrations seulement; ils sont modifiables sans préavis. Tous les placements sont assujettis à des risques, y compris la perte éventuelle de capital.