Pouls hebdomadaire du marché - Semaine se terminant le 18 septembre 2020

Développements du marché

Actions

La débâcle du secteur technologique continue de plomber les marchés boursiers, faisant reculer l’ensemble des indices encore davantage. Le marché était en manque d’inspiration après la réunion de la Fed cette semaine, la banque centrale indiquant que les taux d’intérêt resteront à zéro jusqu’en 2023, à tout le moins. Les investisseurs gardent à l’oeil l’augmentation du nombre de cas de COVID-19, à l’affût d’une potentielle deuxième vague et de possibles mesures d’incitation fiscale des États-Unis. Le S&P 500 et le S&P/TSX ont reculé de 0,64 % et de 0,14 % respectivement.

Revenu fixe

Malgré la chute des actions, le marché obligataire était relativement calme, et ce malgré l’engagement de la Fed à maintenir les taux bas plus longtemps. Les rendements à court terme ont légèrement augmenté tandis que ceux à long terme ont chuté. Le rendement sur 10 ans des obligations du Trésor américain a progressé de 3 points de base pour clôturer la semaine à 0,70 %. Le rendement sur 10 ans de l’obligation du gouvernement du Canada a aussi progressé de 3 points de base, terminant la semaine à 0,58 %.

Marchandises

Les marchandises ont une excellente semaine : le prix du pétrole a augmenté de 9,48 % pour atteindre 40,90 $ US le baril, le niveau le plus élevé en deux semaines. La chute du dollar américain a contribué à l’augmentation du prix des marchandises. Le cuivre a grimpé de 2,29 %, alors que l’or n’a pratiquement pas bougé.


Performance (rendement des cours)

Performance (rendement des cours)

En date du 18 septembre 2020


Développements macroéconomiques

Canada – Les ventes dans le secteur manufacturier augmentent; l’inflation demeure stable et les consommateurs dépensent plus pour les services

Les ventes dans le secteur manufacturier ont augmenté de 7,0 % en juillet par rapport au mois précédent, grâce à une forte augmentation de la production dans le secteur automobile. Le consensus Bloomberg s’attendait à une augmentation de 9,0 % et les ventes dans le secteur manufacturier sont toujours inférieures de 5,4 % au sommet d’avant la pandémie, en février, mais il semble que les programmes d’aide du gouvernement aient contribué à une reprise dans le secteur des biens de consommation.

L’inflation mesurée à l’aide de l’indice des prix à la consommation était essentiellement stationnaire en août, n’augmentant que de 0,1 % en glissement annuel. La faiblesse de l’inflation est le résultat d’une diminution accentuée des tarifs aériens, qui sont passés de -8,6 % à -16,0 %, et des prix des nouvelles voitures de tourisme, de 3,2 % à 2,2 %, en août. Les ventes au détail ont été plus faibles que prévu, en hausse de seulement 0,6 % par rapport au mois de juillet après une augmentation de 23,7 % en juin.

Les ventes au détail ont été plus faibles que prévu, en hausse de seulement 0,6 % par rapport au mois de juillet après une augmentation de 23,7 % en juin. Les ventes au détail de base ont chuté, les ménages se tournant vers les services parallèlement à la poursuite de la réouverture de l’économie, et d’ailleurs les données OpenTable indiquent une augmentation de la fréquentation des restaurants.

États-Unis – La Réserve fédérale présente un nouveau cadre de ciblage de l’inflation; la production industrielle et les ventes au détail ont été plus faibles que prévu

Mercredi dernier, la Réserve fédérale a maintenu les taux d’intérêt inchangés et confirmé que les taux d’intérêt seraient maintenus près de zéro jusqu’en 2023. La Fed a aussi modifié considérablement ses orientations, en adoptant un nouveau cadre de ciblage de l’inflation, lequel intégrera les cibles de l’inflation et de plein emploi. La Fed a déclaré que l’inflation devra atteindre 2 % et « dépasser modérément » ce niveau pendant un certain temps avant qu’elle hausse les taux d’intérêt, et cette hausse sera de plus conditionnelle au retour au plein emploi.

La production industrielle aux États-Unis a augmenté de 0,4 % de juillet à août, alors que l’augmentation avait été de 3,0 % de juin à juillet. En particulier, le secteur manufacturier a connu une augmentation de 1,0 %, mais reste inférieur de 7,2 % au niveau d’avant la pandémie, en février. De plus, l’ouragan Laura a provoqué une baisse temporaire de la production minière de l’ordre de 2,5 % par rapport au mois précédent. L’indice Empire State du secteur manufacturier de la Federal Reserve Bank de New York est passé de 3,7 à 17,0 à septembre, dépassant les attentes fixées à 6,9 et témoignant d’un plus grand optimisme à l’égard de ce secteur à court terme. Par contre, l’indice des perspectives des entreprises manufacturières de la Fed de Philadelphie a diminué, passant de 17,2 en août à 15,0 en septembre.

Du côté des consommateurs, les ventes au détail d’août ont augmenté de 0,6 % par rapport à juillet, ce qui est inférieur au gain de 1,0 % qui était attendu, ce qui s’explique en partie par la fin des prestations d’assurance-emploi bonifiées le mois dernier. Les ventes au détail se portent mieux que le secteur manufacturier, leur niveau étant maintenant supérieur de 2,0 % à celui d’avant la pandémie. De plus, l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan a atteint son plus haut niveau en six mois, témoignant de l’enthousiasme accru des consommateurs au sujet des perspectives économiques.

International – L’activité économique de la Chine a agréablement surpris; la Banque du Japon poursuit sa politique, tandis que la Banque d’Angleterre envisage les taux négatifs; l’enquête ZEW sur l’Allemagne atteint son plus haut niveau en 20 ans

Les indicateurs de l’activité économique de la Chine ont tous agréablement surpris en août. La production industrielle a augmenté de 5,6 % en glissement annuel, dépassant les attentes qui étaient de 5,1 %. Les ventes au détail ont connu leur première augmentation en glissement annuel depuis le début de la pandémie, une hausse de 0,5 %, et les placements en immobilisations corporelles ont diminué de seulement 0,4 % en glissement annuel. De plus, le taux de chômage a diminué, passant de 5,7 % à 5,6 % en août, un autre signe encourageant qui montre que la demande du secteur privé reprend lentement en Chine.

La Banque du Japon a maintenu tels quels son taux d’intérêt directeur à -0,1 %, sa cible de rendement et ses achats d’actifs. Son gouverneur, Haruhiko Kuroda, a fait clairement savoir que la poursuite de la politique monétaire du nouveau premier ministre était importante et qu’il n’est pas nécessaire de modifier la cible d’inflation, fixée à 2 %. La Banque d’Angleterre a laissé ses taux d’intérêt inchangés, mais le procès-verbal indique clairement que la banque centrale pourrait envisager de baisser les taux d’intérêt sous zéro. La Banque d’Angleterre a déclaré qu’elle aura un « échange structuré » avec la Commission de réglementation prudentielle au sujet de l’établissement de taux d’intérêt négatifs.

Enfin, l’indice de l’enquête ZEW sur l’Allemagne pour le mois de septembre est passé de 71,5 à 77,4, dépassant les attentes et atteignant son plus haut niveau en 20 ans. Normalement, l’indice ZEW n’exerce pas une grande influence sur le marché, mais l’indice de mardi dernier a suscité plus d’enthousiasme que le plus récent rapport économique du gouvernement allemand.


Aperçu de l’avenir

Canada – L’indice provisoire du Baromètre des affaires de la FCEI (24 septembre) et le discours du Trône (23 septembre)

Cette semaine, il n’y a pas de publication de données majeure : il n’y a que l’indice du Baromètre des affaires de la Fédération canadienne des entreprises indépendantes (FCEI) jeudi. Les députés font leur retour au parlement, mais ce qui retiendra surtout l’attention, c’est le discours du Trône de mercredi, dans lequel sera présenté le programme du gouvernement.

États-Unis – Ventes d’habitations existantes en août (22 septembre); indices PMI Markit de septembre (23 septembre); ventes de biens durables d’août (25 septembre)

Les données des ventes d’habitations existantes pour le mois d’août sont présentées mardi et les marchés s’attendent à ce que le taux de 24,7 % en juillet chute à 2,7 %. Les indices PMI Markit préliminaires sur le secteur manufacturier et le secteur des services seront communiqués mercredi, donnant un aperçu du degré de confiance envers ces deux secteurs – les marchés ne s’attendent toutefois à aucun changement. Enfin, les données sur les biens durables indiqueront le niveau d’investissement dans l’équipement d’entreprise aux États-Unis – les marchés s’attendent à une hausse de 1,2 % en août.

International – les indices PMI Markit de septembre (22-23 septembre); des membres du Conseil des gouverneurs de la BCE prennent la parole (22 septembre); l’indice d’activité de tous les secteurs du Japon en juillet (23 septembre); l’indicateur IFO de l’Allemagne (24 septembre)

Nous obtenons les indices PMI Markit de l’Europe et du Japon, l’indice PMI composé de la zone euro était de 51,9 en août, et notamment de moins de 50 pour l’Italie et l’Espagne. Par ailleurs, les membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne Christine Lagarde, Fabio Panetta et Philip Lane prendront la parole cette semaine, et les marchés seront à l’écoute pour voir si la BCE garde son ton conciliant. Enfin, en Europe, l’indicateur allemand IFO, l’un des meilleurs indicateurs de croissance pour l’Allemagne, sera publié jeudi. Les marchés s’attendent à ce qu’il passe de 92,6 en août à 93,8 en septembre.

Aucune donnée économique majeure n’est attendue au sujet de la Chine, tandis que l’indice d’activité de tous les secteurs du Japon sera publié mercredi. On s’attend à ce que l’indicateur global de l’activité économique du Japon connaisse une augmentation plus modeste que le bond de 6,1 % en juin, soit de 1,3 %.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Commandité Patrimoine Aviso S.E.C., qui est elle-même détenue à 50 % par Desjardins Holding financier Inc. et à 50 % par une société en commandite appartenant aux cinq caisses provinciales Credit Union (les « Caisses ») ainsi qu'au groupe CUMIS.

Les services de courtage en ligne sont offerts par l’intermédiaire d’Investisseur Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc., une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso Inc. et membre du Fonds canadien de protection des épargnants. Ce document existe à des fins de renseignements seulement. Ce document a été préparé à l’aide de sources jugées fiables, mais Investisseur Qtrade ne garantit pas l’exactitude, l’exhaustivité, le caractère opportun et la fiabilité des informations. Les renseignements, schémas et graphiques sont présentés à titre d’illustrations seulement; ils sont modifiables sans préavis. Tous les placements sont assujettis à des risques, y compris la perte éventuelle de capital.