Pouls hebdomadaire du marché - Semaine se terminant le 25 septembre 2020

Développements du marché

Actions

Cette semaine, les actions ont continué à s’affaiblir en raison des inquiétudes concernant les retards supplémentaires dans l’adoption du projet de loi américain sur les mesures de relance et de l’augmentation du taux d’infection par la COVID-19 en Europe occidentale. Le S&P 500 a chuté de 0,63 %, tandis que l’indice composé NASDAQ, indice des valeurs technologiques, a augmenté de 1,11 % et que le S&P/TSX a chuté de 0,82 %.

Revenu fixe

Malgré la chute du marché boursier, le marché obligataire a de nouveau été relativement calme, les variations des rendements obligataires n’ayant pas permis de compenser entièrement les pertes des actions. Les obligations américaines continuent de se négocier dans une fourchette étroite, le rendement des obligations du Trésor américain à 10 ans ayant baissé de 4 points de base pour terminer la semaine à 0,65 %, effaçant la hausse de 3 points de base de la semaine dernière. Le rendement des obligations du gouvernement du Canada à 10 ans a aussi perdu 4 points de base, terminant la semaine à 0,54 %.

Marchandises

Les marchandises ont connu une semaine difficile en raison de la hausse du dollar américain qui a augmenté de 1,76 %. Le pétrole a chuté de 2,60 % pour atteindre 40,04 $ US le baril. Le cuivre a chuté de 4,50 % et l’or, de 4,58 %.


Performance (rendement des cours)

Performance (rendement des cours)

En date du 25 septembre 2020


Développements macroéconomiques

Canada – Le gouvernement établit un plan financier pour faire face aux retombées sanitaires et économiques de la COVID-19

Le discours du trône de mercredi a présenté le programme législatif du gouvernement, le message le plus important étant que l’heure n’est pas à l’austérité, et que le gouvernement fera tout ce qui est en son pouvoir pour soutenir les ménages et les entreprises pendant la pandémie. Le gouvernement prolongera la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) jusqu’au milieu de l’année 2021 ainsi que le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC), qui offre des prêts sans intérêt et partiellement remboursables aux entreprises en difficulté. L’assurance-emploi sera étendue pour couvrir les travailleurs contractuels et les travailleurs de l’économie à la demande, et la législation portera les prestations versées dans le cadre des nouveaux programmes d’assurance-emploi au niveau de la PCU.

De plus, le gouvernement a l’intention de créer un million d’emplois grâce au plus important investissement de l’histoire du Canada dans l’éducation et la formation afin d’assurer une reprise verte, inclusive et équitable. Le taux d’imposition des entreprises de technologies propres sera réduit de moitié et la pollution continuera d’avoir un prix grâce à une taxe sur les émissions carboniques sans incidence sur les recettes. Le gouvernement prévoit publier à l’automne une mise à jour économique qui fournira un plan financier et des perspectives.

États-Unis – Le décès d’une juge de la Cour suprême complique le projet de loi de relance; les évaluations des indices PMI de septembre sont mitigées et les investissements des entreprises sont solides

La semaine dernière, l’environnement politique aux États-Unis s’est encore compliqué avec le décès de la juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg, ce qui a entraîné un changement de priorité pour la nomination de son remplaçant. La perspective d’un train de mesures de relance avant l’élection a été réduite, puisque les sénateurs se concentrent désormais sur les audiences de confirmation d’un nouveau juge de la Cour suprême. Les démocrates à la Chambre des représentants ont présenté un nouveau projet de loi portant sur un plan de relance de 2,4 billions de dollars américains, soit bien plus que ce que les républicains sont prêts à approuver.

En août, les ventes de maisons existantes se sont déroulées comme prévu, augmentant de 2,4 % par rapport à juillet où elles avaient connu une hausse massive de 24,7 %. L’indice composé PMI Markit de septembre a reculé, passant de 54,6 à 54,4, l’indice des services ayant compensé la hausse de l’indice manufacturier. L’indice PMI des services de Markit a chuté de 55,0 à 54,6 alors que la reprise de l’activité des services pourrait ralentir, mais l’enquête le situe tout de même en territoire expansionniste (au-dessus de 50). L’indice PMI manufacturier de Markit est passé de 53,1 en août à 53.5 en septembre, soit le niveau le plus élevé depuis décembre 2018.

Enfin, les biens durables ont affiché une légère hausse de 0,4 % par rapport au mois précédent, alors que les prévisions d’une hausse de 1,5 % étaient tenues en échec par les commandes nettes d’avions commerciaux. Les détails sous-jacents indiquent que les investissements en équipement des entreprises se sont redressés, les commandes de biens d’équipement de base ayant connu une hausse bien plus importante de 1,8 % par rapport au mois précédent.

International – Les sondages de septembre auprès de l’industrie montrent une faiblesse dans les services et des attentes plus élevées dans le secteur manufacturier avec le retour des restrictions liées à la COVID-19

En Europe, de nombreux pays, dont la France, l’Autriche, l’Espagne et le Royaume-Uni, ont imposé le premier resserrement important des restrictions depuis le début du confinement. Le ralentissement peut être observé dans les plus récentes mesures des indices PMI en Europe, l’indice PMI des services de la zone euro étant le plus touché, puisqu’il est passé de 50,5 en août à 47,6 en septembre (une évaluation inférieure à 50 signifie que le secteur des services est en train de se contracter). L’indice PMI manufacturier de la zone euro a continué d’augmenter, passant de 51,7 à 53,7.

L’indicateur IFO de l’Allemagne est passé de 92,6 en août à 93,4 en septembre, mais l’indice des services IFO a baissé. Christine Lagarde, présidente de la BCE, a également mis en garde contre un retrait trop précoce des mesures de relance, qui risquerait de retarder le rebond économique.

Au Japon, l’indice pour toutes les industries, qui mesure la production de tous les biens et services à l’exclusion de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche, a augmenté de 1,3 % en juillet, ce qui est conforme aux attentes. L’indice du secteur tertiaire (secteur des services comptant pour 73,5 % de tous les secteurs) a perdu 0,5 % par rapport au mois précédent, contre une hausse de 9 % en juin. L’indice du secteur manufacturier a augmenté de 8,8 % par rapport au mois précédent, contre une hausse de 1,9 % en juin. Sur une base prospective, l’indice PMI des services de Jibun Bank est passé de 45,0 en août à 45,6 en septembre, toujours en territoire de contraction.


Aperçu de l’avenir

Canada – PIB du Canada en juillet (30 septembre) et indice PMI manufacturier de Markit (1er octobre)

Cette semaine, nous obtenons le PIB canadien, qui devrait avoir augmenté de 2,8 % en juillet par rapport au mois précédent, soit plus lentement que la hausse de 6,5 % en juin. Jeudi, l’indice PMI manufacturier de Markit pour septembre donnera une meilleure idée des perspectives du secteur manufacturier. Les indicateurs pour le secteur manufacturier ont augmenté la semaine dernière aux États-Unis et en Europe.

États-Unis – Premier débat présidentiel (29 septembre); indice manufacturier ISM, revenu personnel et dépenses personnelles (1er octobre); emplois non agricoles (2 octobre)

Cette semaine, le premier débat présidentiel a lieu mardi. Le président Donald Trump et son adversaire démocrate Joe Biden se rencontreront en face à face pendant 90 minutes à la Case Western University, à Cleveland.

En ce qui concerne les données économiques, l’indice manufacturier ISM est publié jeudi avec des prévisions de hausse semblables à l’indice PMI manufacturier de Markit de la semaine dernière. Les données sur les dépenses personnelles et le revenu personnel sont également publiées jeudi, et, compte tenu de la fin des prestations de chômage hebdomadaires du gouvernement fédéral de 600 $ en août, les données sur le revenu et l’épargne seront surveillées de près.

Enfin, les chiffres des emplois non agricoles de septembre seront publiés vendredi avec des prévisions d’augmentation de 850 000, soit moins que l’augmentation de 1 371 000 en août, qui a été soutenue par l’embauche de 240 000 travailleurs supplémentaires pour le recensement.

International – inflation européenne (29 septembre au 2 octobre); indice PMI chinois (29 septembre); enquête Tankan japonaise (1er octobre)

L’attention continuera de se focaliser sur l’augmentation des taux d’infection en Europe, tandis que les restrictions liées à la COVID-19 reviennent pour ralentir la propagation du virus. De nombreux pays européens communiquent cette semaine des données sur l’inflation, dont les récentes valeurs très faibles s’expliquent en grande partie par la réduction temporaire du taux de TVA en Allemagne et par la baisse des prix des services liés aux voyages.

Mardi, la Chine publie à la fois l’indicateur privé Caixin du secteur manufacturier et l’indicateur PMI manufacturier officiel du gouvernement. Les deux indicateurs devraient être stables ou en baisse. Enfin, les perspectives Tankan de la Banque du Japon pour le troisième trimestre devraient montrer que les entreprises sont moins pessimistes en ce qui concerne le contexte commercial.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Commandité Patrimoine Aviso S.E.C., qui est elle-même détenue à 50 % par Desjardins Holding financier Inc. et à 50 % par une société en commandite appartenant aux cinq caisses provinciales Credit Union (les « Caisses ») ainsi qu'au groupe CUMIS.

Les services de courtage en ligne sont offerts par l’intermédiaire d’Investisseur Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc., une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso Inc. et membre du Fonds canadien de protection des épargnants. Ce document existe à des fins de renseignements seulement. Ce document a été préparé à l’aide de sources jugées fiables, mais Investisseur Qtrade ne garantit pas l’exactitude, l’exhaustivité, le caractère opportun et la fiabilité des informations. Les renseignements, schémas et graphiques sont présentés à titre d’illustrations seulement; ils sont modifiables sans préavis. Tous les placements sont assujettis à des risques, y compris la perte éventuelle de capital.