Pouls hebdomadaire du marché - Semaine se terminant le 10 octobre 2020

Développements du marché

Actions

Les actions sont parvenues à terminer la semaine à un niveau élevé dans un contexte d’échanges volatils, malgré un débat présidentiel chaotique, des nouvelles selon lesquelles M. Trump a été testé positif à la COVID-19 et des données économiques plus faibles que prévu. L’indice S&P 500 a enregistré une hausse de 1,51 %, tandis que l’indice composé NASDAQ à forte composante technologique, a connu une hausse de 1,48 %, et l’indice S&P/TSX a quant à lui chuté de 0,83 %.

Revenu fixe

Le rendement des marchés obligataires a augmenté tant au Canada qu’aux États-Unis, mais a chuté partout en Europe en raison de la faiblesse des données sur l’inflation globale. Le rendement sur 10 ans des obligations du Trésor américain a augmenté de 4 points de base pour clôturer la semaine à 0,69 %. Le rendement sur 10 ans de l’obligation du gouvernement du Canada a aussi progressé de 2 points de base, terminant la semaine à 0,56%.

Marchandises

Du côté des marchandises, la semaine a été inégale. Le dollar américain a reculé de 0,85 %, ce qui a contribué à la hausse de l’or de 2,08 %, mais le pétrole a poursuivi sa baisse, chutant de 8,10 % pour atteindre 36,99 $ US le baril. Le cuivre, quant à lui, est demeuré stable.


Performance (rendement des cours)

Performance (rendement des cours)

En date du 2 octobre 2020


Développements macroéconomiques

Canada – Le PIB se redresse au cours de l’été dans les secteurs les plus durement touchés alors

La semaine dernière, le Québec a élargi ses restrictions relatives à la COVID-19 pour inclure la fermeture complète des restaurants et des bars de Montréal et de Québec pendant au moins quatre semaines, tandis que l’Ontario a annoncé vendredi des restrictions plus strictes sur les rassemblements publics et dans les lieux intérieurs. L’élargissement des restrictions dans les régions densément peuplées pourrait peser lourdement sur l’activité dans les secteurs de l’hébergement et du divertissement.

Le PIB du Canada en juillet a augmenté de 3,0 % d’un mois à l’autre, et les secteurs où les restrictions ont été levées au cours de l’été en ont profité le plus. Le secteur de l’hébergement et des services de restauration a progressé de 20 % d’un mois à l’autre mais demeure inférieur de 33 % par rapport aux niveaux prépandémiques, tandis que le secteur des arts, du divertissement et des loisirs a progressé de 14 % d’un mois à l’autre, demeurant 52 % inférieur aux niveaux prépandémiques. Compte tenu de la réintroduction des restrictions liées à la lutte contre la COVID-19, ces secteurs feront probablement face à une pression renouvelée au quatrième trimestre.

Enfin, l’indice PMI manufacturier Markit pour le Canada est passé de 55,1 en août à 56,0 en septembre, soit son plus haut niveau depuis août 2018 et la troisième hausse consécutive. Les composantes de la production et des nouvelles commandes ont augmenté au cours du mois, ce qui témoigne d’une certaine résilience dans le secteur manufacturier.

États-Unis – Le président Trump est testé positif à la COVID-19; le train de mesures de relance stagne, car les données économiques sont décevantes

Tôt vendredi, le président Trump a annoncé que la première dame et lui avaient obtenu un résultat positif au test de la COVID-19, ce qui s’ajoute à un climat politique déjà incertain. Le président aurait des symptômes bénins, et le chef de cabinet Mark Meadows a indiqué aux journalistes que M. Trump « restera en poste ». Le projet de loi de relance de 2,2 billions de dollars américains a été adopté à la Chambre des représentants sans l’appui des républicains et est resté en mode survie lorsque la présidente de la Chambre Nancy Pelosi a négocié avec le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin pour déterminer la voie à suivre.

Comme les paiements de relance aux États-Unis arrivaient à terme à la fin de juillet, les données sur les revenus personnels d’août ont chuté de 2,7 % d’un mois à l’autre. La baisse des prestations de chômage a dépassé l’augmentation des salaires, qui ont augmenté de 1,3 % d’un mois à l’autre en août, égalant l’augmentation de juillet. Les dépenses personnelles totales ont augmenté de 1,0 % d’un mois à l’autre, et le revenu personnel de l’automne devrait peser sur la croissance jusqu’à ce que le Congrès convienne d’une prolongation des mesures de relance.

Aux États-Unis, 661 000 emplois ont été créés en septembre, ce qui est inférieur aux attentes. La faiblesse de la croissance de l’emploi s’explique en partie par la baisse de l’emploi dans le secteur de l’éducation publique, alors qu’en cette nouvelle année scolaire, les cours sont passés en ligne. Le ralentissement continu de la croissance de l’emploi indique que la reprise économique entre dans une phase plus faible qu’au cours de l’été. Enfin, l’indice manufacturier ISM a chuté à 55,4 en septembre, comparativement à 56,0 en août, ce qui allait à l’encontre de l’amélioration de la plupart des indices régionaux.

International – L’inflation européenne tombe plus bas que jamais; l’industrie chinoise se porte bien, tandis que les entreprises japonaises demeurent pessimistes quant à la conjoncture économique

L’inflation globale dans la zone euro a été négative en septembre pour la première fois depuis la mi-2016, reculant de 0,3% sur 12 mois, tandis que le taux d’inflation de base a atteint un creux historique de 0,2% sur 12 mois. La faiblesse de l’inflation a été alimentée par la réduction de la TVA en Allemagne, le report des soldes d’été et la chute importante du secteur du tourisme. La baisse de l’inflation pousse la Banque centrale européenne à prendre davantage de mesures stratégiques, d’autant plus que la Réserve fédérale a ajusté son cadre pour laisser l’inflation perdurer.

En Chine, l’indice manufacturier PMI officiel est passé à 51,5 en septembre, avec de nouvelles commandes d’exportation dépassant le niveau expansionniste de 50,0 à 50,8, ce qui est un bon signe pour la croissance mondiale. L’indice non manufacturier a atteint 55,9, soit le niveau le plus élevé depuis 2013, l’emploi s’améliorant de façon satisfaisante.

Enfin, au troisième trimestre, l’indice Tankan de la Banque du Japon a révélé une amélioration du sentiment de confiance, toutefois les perspectives sur la conjoncture demeurent négatives. Un rebond des exportations a contribué à la production, bien que l’amélioration ait été inférieure aux attentes. L’indice de confiance des grands manufacturiers est passé de -34 au deuxième trimestre à -27, ce qui est inférieur aux prévisions consensuelles de -24, mais la première hausse après six trimestres de baisse. L’indice non manufacturier est passé de -17 au deuxième trimestre à -12, ce qui est inférieur aux prévisions consensuelles de -9. Les grandes entreprises japonaises s’attendent à une augmentation de 1,4 % des dépenses en capital en 2020, ce qui est inférieur à la projection de 3,2 % au deuxième trimestre.


Aperçu de l’avenir

Canada – Canada – Commerce international de marchandises (6 octobre); mises en chantier (8 octobre); changement net de l’emploi (9 octobre)

Cette semaine, nous obtenons les données relatives au commerce international de marchandises pour le mois d’août, qui devrait passer de -2,45 milliards de dollars en juillet à -2,50 milliards de dollars. Cette chute aggrave la position commerciale du Canada. Les chiffres des mises en chantier d’habitations seront publiés jeudi, et l’on s’attend à ce que 245 000 unités soient mises en chantier sur une base annuelle pour septembre, en baisse par rapport à 262 400 en août. Vendredi, nous connaîtrons le changement net de l’emploi pour le mois de septembre, et nous prévoyons une hausse de 152 500 grâce à la réouverture des écoles et au retour des gens à leurs bureaux. Le rythme mensuel des gains d’emploi a ralenti, passant de 950 000 en juin à 245 000 en août.

É.-U. – Indices PMI et ISM de Markit pour le secteur des services (5 octobre); balance commerciale (6 octobre); procès-verbal du FOMC (7 octobre)

Cette semaine, l’accent sera mis sur la santé du président et ses répercussions sur le projet de loi de relance, la nomination d’un nouveau juge à la Cour suprême et les élections. L’indice PMI de Markit pour le secteur des services devrait rester stable à 54,6 et l’indice ISM pour le secteur des services devrait chuter de 56,9 en août et 56,2 en septembre, mais les deux relevés demeurent supérieurs au seuil de 50,0 et en territoire expansionniste. La balance commerciale devrait se détériorer pour atteindre -66,1 milliards de dollars en août, comparativement à -63,6 milliards de dollars en juillet, car le rapport avancé sur le commerce des biens indique que les importations dépassent les exportations. Enfin, les procès-verbaux des réunions du FOMC seront examinés de près pour déterminer la durée pendant laquelle les dirigeants de la Fed permettront à l’inflation de dépasser le niveau de 2,0 %.

International – Ventes au détail dans la zone euro (5 octobre); commandes en usine en Allemagne (6 octobre); production industrielle en Allemagne (7 octobre)

Les ventes au détail dans la zone euro devraient se redresser en août, en hausse de 2,5 % par rapport à la baisse de 1,3 % enregistrée en juillet. Les données nationales déjà publiées pour l’Allemagne, la France et les Pays-Bas montrent que les ventes ont augmenté en août. Les commandes en usine en Allemagne devraient augmenter légèrement pour s’établir à 2,9 % en août, tandis que la production industrielle allemande devrait augmenter de 1,8 % en août par rapport à 1,2 % en juillet. Les sondages antérieurs menés auprès des entreprises aux quatre coins de l’Allemagne suggèrent que la reprise dans le secteur manufacturier se poursuivra en août.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Commandité Patrimoine Aviso S.E.C., qui est elle-même détenue à 50 % par Desjardins Holding financier Inc. et à 50 % par une société en commandite appartenant aux cinq caisses provinciales Credit Union (les « Caisses ») ainsi qu'au groupe CUMIS.

Les services de courtage en ligne sont offerts par l’intermédiaire d’Investisseur Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc., une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso Inc. et membre du Fonds canadien de protection des épargnants. Ce document existe à des fins de renseignements seulement. Ce document a été préparé à l’aide de sources jugées fiables, mais Investisseur Qtrade ne garantit pas l’exactitude, l’exhaustivité, le caractère opportun et la fiabilité des informations. Les renseignements, schémas et graphiques sont présentés à titre d’illustrations seulement; ils sont modifiables sans préavis. Tous les placements sont assujettis à des risques, y compris la perte éventuelle de capital.