Pouls hebdomadaire du marché - Semaine se terminant le 9 octobre 2020

Développements du marché

Actions

Les actions ont encore grimpé la semaine dernière alors que les marchés continuent d’espérer qu’un plan de relance sera adopté. Les démocrates et les républicains ont constaté des progrès limités ces dernières semaines, mais ils ont récemment fait preuve d’un plus grand compromis dans leurs dépenses.

Les républicains ont proposé un train de mesures de relance de 1 800 milliards de dollars américains alors que les démocrates veulent un plan d’aide de 2 200 milliards de dollars américains. Le candidat à la présidence, Joe Biden, a également pris de l’avance à la suite du débat de la semaine précédente et a encore gagné des points dans les sondages. L’indice S&P 500 a augmenté de 3,84 %, tandis que l’indice composé S&P/TSX a progressé de 2,24%.

Revenu fixe

Les rendements ont augmenté en raison de l’optimisme entourant l’adoption d’un plan de relance. Le rendement sur 10 ans des obligations du Trésor américain a augmenté de 7 points de base pour clôturer la semaine à 0,77%. Le rendement sur 10 ans de l’obligation du gouvernement du Canada a aussi progressé de 6 points de base, terminant la semaine à 0,63%.

Marchandises

Les prix du pétrole ont rapidement récupéré les pertes de la semaine précédente, profitant des ruptures d’approvisionnement occasionnées par l’ouragan Delta et de l’espoir d’un accord sur le plan de relance pour gagner 9,37 %. Les prix du cuivre ont également augmenté de 3,58 % grâce à l’éventuel plan de relance. L’or a augmenté de 1,61 %.


Performance (rendement des cours)

Performance (rendement des cours)

En date du 9 octobre 2020


Développements macroéconomiques

Canada – Le déficit du commerce international de marchandises se réduit légèrement; les mises en chantier diminuent; l’emploi au Canada continue de progresser fortement

Le déficit du commerce international des marchandises s’est légèrement réduit en août, passant de 2,5 milliards de dollars en juillet à 2,4 milliards de dollars en août. Les importations totales en août ont diminué de 1,2 %, atteignant 47,4 milliards de dollars, en raison de la baisse des importations d’avions et de pièces d’avions. Les exportations totales ont reculé de 1,0 % pour se rendre à 44,9 milliards de dollars, les exportations de véhicules automobiles et de leurs pièces ayant diminué après les bons résultats saisonniers de juillet.

Les mises en chantier au Canada ont chuté de 20,1 %, passant de 261 500 en août à 209 000 en septembre, sur une base annuelle désaisonnalisée. Cette chute est associée aux mises en chantier de logements collectifs en milieu urbain qui ont diminué de 27,0 %, tandis que les mises en chantier de maisons individuelles en milieu urbain ont diminué de 3,4 %.

L’emploi a augmenté de 378 000 au mois de septembre, après une augmentation de 246 000 au mois d’août. En conséquence, le taux de chômage a diminué de 1,2 % pour atteindre 9,0 %. Les gains se sont concentrés sur le travail à temps plein, qui a augmenté de 334 000, tandis que le travail à temps partiel a augmenté à un rythme plus lent de 44 000. Les personnes qui avaient un emploi mais qui travaillaient moins de la moitié de leurs heures pour des raisons probablement liées à la COVID-19 ont également chuté de 108 000 en septembre pour atteindre 605 000. Dans l’ensemble, plus de 75 % des Canadiens touchés par l’arrêt économique engendré par la COVID-19 ont renoué avec l’emploi et le nombre actuel de ceux qui sont encore touchés s’élève à 1,3 million, en baisse par rapport au pic de 5,5 millions.

États-Unis – Le procès-verbal du FOMC soutient un dépassement de l’inflation; le déficit commercial s’accroît

Cette fois-ci, les principaux points à retenir dans le procès-verbal du FOMC sont les détails entourant le changement de cadre en faveur du ciblage de l’inflation moyenne et les orientations futures. La plupart des participants de la Fed ont appuyé « ce qui indique qu’il serait probablement approprié de maintenir la fourchette cible actuelle jusqu’à ce que les conditions du marché du travail soient jugées cohérentes avec les évaluations du Comité sur l’emploi maximum et que l’inflation ait augmenté à 2 % et qu’elle soit en voie de dépasser légèrement les 2 % pendant un certain temps. » Le procès-verbal a réaffirmé que l’inflation ne devrait dépasser la cible de 2 % qu’après 2023 et que, compte tenu du récent passage au régime de ciblage de l’inflation moyenne, il n’y aurait aucun changement de taux avant au moins 2024, ce qui, même alors, pourrait ne pas être gagné puisque la Fed cherche à arrimer les attentes d’inflation à long terme. « L’inflation étant constamment inférieure à son objectif à long terme, les participants ont jugé qu’il serait approprié de viser une inflation légèrement supérieure à 2 % pendant un certain temps afin que l’inflation atteigne en moyenne 2 % au fil du temps et que les attentes d’inflation à long terme restent bien arrimées à 2 %. » Parmi les autres mentions notables du procès-verbal, citons l’inquiétude concernant le calendrier du soutien financier supplémentaire qui pourrait prolonger la reprise économique et une éventuelle évaluation future des achats d’actifs qui pourrait entraîner de nouvelles augmentations ou des achats à plus long terme.

Le déficit commercial américain s’est creusé, passant de 63,4 milliards de dollars américains en juillet à 67,1 milliards de dollars américains en août, les importations ayant augmenté plus rapidement que les exportations. Les exportations ont augmenté de 2,2 % pour les fournitures industrielles, les matériaux et les denrées alimentaires, tandis que les importations ont augmenté de 3,2 % pour les biens de consommation ainsi que les véhicules et pièces automobiles.

International – Les ventes au détail de la zone euro surprennent; les commandes manufacturières allemandes augmentent; la production industrielle allemande diminue

Les ventes au détail de la zone euro ont augmenté de 4,4 % en août, après une baisse de 1,8 % en juillet, dépassant ainsi le consensus de 2,5 %. Un certain assouplissement des mesures de confinement attribuables à la COVID-19 dans de nombreux États membres de l’UE a permis une augmentation de 6,1 % pour les produits non alimentaires, de 2,4 % pour les denrées alimentaires, les boissons et le tabac et de 2,1 % pour les carburants automobiles. Par rapport à août 2019, les ventes au détail ont augmenté de manière impressionnante de 3,7 %.

En Allemagne, les commandes manufacturières ont augmenté de 4,5 % en août, après une hausse de 3,3 % en juillet. Par rapport aux niveaux observés avant la pandémie en février, les nouvelles commandes restent inférieures de 3,6 %. La récente hausse a été alimentée par les commandes étrangères qui ont augmenté de 6,5 %, avec une forte hausse de 14,6 % dans la zone euro contre 1,5 % dans les autres pays. La demande intérieure n’a augmenté que de 1,7 %. Sur le plan sectoriel, le gain a été généralisé entre les biens intermédiaires, les biens d’équipement et les biens de consommation.

La production industrielle allemande a, quant à elle, reculé de 0,2 % en août, après une hausse de 1,4 % en juillet. Les marchés avaient prévu une poursuite de la reprise avec un gain de 1,5 % pour le mois. Dans le secteur manufacturier, la production de l’industrie automobile a chuté de 12,5 % au cours du mois.


Aperçu de l’avenir

Canada – Ventes manufacturières (16 octobre)

Une semaine de faibles données pour le Canada, avec pour seul point saillant les ventes manufacturières du mois d’août. Les ventes manufacturières devraient avoir ralenti de 1,8 % en août, après trois mois consécutifs de forte reprise.

États-Unis – IPC (13 octobre); indice Empire State du secteur manufacturier et perspectives de la Fed de Philadelphie sur le secteur manufacturier (15 octobre); ventes au détail et production industrielle (16 octobre)

L’IPC américain devrait s’établir à 0,2 % en septembre, car la hausse des prix liée à la pandémie de ces derniers mois devrait s’atténuer. L’indice Empire State de même que les perspectives de la Fed de Philadelphie fourniront un aperçu du secteur manufacturier; on s’attend à ce que la confiance des entreprises reste positive et la conjoncture, favorable. Les ventes au détail et la production industrielle de septembre devraient se poursuivre à un rythme comparable à celui du mois d’août, avec une croissance prévue de 0,8 % et de 0,6 % respectivement.

International – Commandes de machines de base au Japon (11 octobre); indice ZEW en Allemagne, Perspectives de l’économie mondiale du FMI et données commerciales de la Chine (13 octobre); IPC et financement global chinois (15 octobre)

Les commandes de machines de base au Japon devraient chuter légèrement de 0,4 %, la baisse prévue des bénéfices des entreprises incitant celles-ci à reporter leurs programmes de dépenses en immobilisations. L’indice ZEW en Allemagne sera également intéressant, car il a atteint son plus haut niveau en 20 ans, ce qui laisse présager une évolution économique positive. De plus, un nouveau numéro des Perspectives de l’économie mondiale du FMI sera publié et tout changement dans les prévisions de croissance et d’inflation sera suivi de près.

Plus tard cette semaine, une multitude de données économiques de septembre sera publiée en Chine. Les premières seront les données commerciales : on prévoit que les exportations auront augmenté de 10,0 % en glissement annuel, tandis que les importations seront restées stables à 0,1 %. Compte tenu des récentes flambées épidémiques, un risque de détérioration de la demande européenne persiste. Ensuite, l’IPC chinois devrait s’établir à 2,0 % en glissement annuel, ce qui représente une baisse considérable par rapport aux 2,4 % enregistrés en août; cette baisse est attribuable à la diminution du prix des denrées alimentaires. Enfin, le financement global chinois devrait avoir ralenti en septembre en raison du resserrement des liquidités, mais on s’attend tout de même à ce qu’il s’établisse à 3 trillions de yuans.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Commandité Patrimoine Aviso S.E.C., qui est elle-même détenue à 50 % par Desjardins Holding financier Inc. et à 50 % par une société en commandite appartenant aux cinq caisses provinciales Credit Union (les « Caisses ») ainsi qu'au groupe CUMIS.

Les services de courtage en ligne sont offerts par l’intermédiaire d’Investisseur Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc., une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso Inc. et membre du Fonds canadien de protection des épargnants. Ce document existe à des fins de renseignements seulement. Ce document a été préparé à l’aide de sources jugées fiables, mais Investisseur Qtrade ne garantit pas l’exactitude, l’exhaustivité, le caractère opportun et la fiabilité des informations. Les renseignements, schémas et graphiques sont présentés à titre d’illustrations seulement; ils sont modifiables sans préavis. Tous les placements sont assujettis à des risques, y compris la perte éventuelle de capital.