Pouls hebdomadaire du marché - Semaine se terminant le 18 decembre 2020

Développements du marché

Actions

Les actions ont progressé alors que les marchés continuaient de placer leurs espoirs sur le plan de relance des États-Unis, même s’il stagnait. Pendant ce temps, la Fed a réitéré son soutien à l’économie, affirmant que ses achats d’actifs se poursuivraient jusqu’à ce que « des progrès supplémentaires considérables aient été réalisés ». Le Canada et les États-Unis ont commencé à distribuer le vaccin de Pfizer-BioNTech, et celui de Moderna pourrait également être approuvé bientôt, ce qui pourrait accélérer le déploiement. L’indice S&P 500 s’est apprécié de 1,25 %, atteignant un autre niveau record, tandis que l’indice composé S&P/TSX a reculé de 0,08 %.

Revenu fixe :

L’optimisme des marchés a entraîné une hausse des rendements obligataires. Le rendement des obligations du Trésor américain à 10 ans a augmenté de 5 points de base pour clôturer la semaine à 0,95 %. Le rendement des obligations du gouvernement du Canada à 10 ans a grimpé de 4 points de base, terminant la semaine à 0,75 %.

Marchandises :

Le redressement des cours des produits de base que suscitent les vaccins se poursuit, avec, pour le pétrole et le cuivre, des gains respectifs de 5,39 % et de 3,01 %. Le prix de l’or a grimpé de 2,26 % en raison de l’affaiblissement du dollar américain.

Performance (rendement des cours)

Performance (rendement des cours)

En date du 18 decembre 2020

Développements macroéconomiques

Canada – L’IPC en hausse; les ventes au détail augmentent; hausse des ventes du secteur manufacturier

L’IPC a augmenté de 0,1 % en novembre, après une hausse de 0,4 % en octobre. En glissement annuel, les prix ont augmenté de 1,0 %, l’alimentation et le logement y contribuant le plus avec des hausses de 0,4 % et de 0,3 % respectivement. Les prix de l’énergie ont reculé, les prix de l’essence chutant de 1,5 %. L’IPC de base, qui exclut l’alimentation et l’énergie, a grimpé de 0,2 %.

Les ventes au détail ont augmenté de 0,4 % en octobre. Selon l’estimation préliminaire de Statistique Canada, il ne devait y avoir aucune modification aux ventes. La croissance a été générée par les concessionnaires de véhicules et les détaillants de pièces, dont les ventes ont augmenté de 1,5 %. Globalement, les ventes ont augmenté dans 6 des 11 sous-secteurs. Statistique Canada estime qu’il n’y a eu que très peu de modifications aux ventes en novembre.

Les ventes manufacturières ont augmenté de 0,3 % en octobre, après une hausse de 2,2 % en septembre. Les pâtes et papiers et les produits du pétrole et du charbon ont entraîné cette croissance.

États-Unis – La politique de la Fed n’a pas changé; l’indice PMI se modère; la production industrielle s’est accrue dans le secteur manufacturier

La Fed n’a pas changé sa politique monétaire. Les marchés souhaitaient surtout connaître l’orientation à venir, mais il y a eu peu de nouveauté. La Fed a dit qu’elle poursuivrait son programme d’achat d’actifs jusqu’à ce que « des progrès supplémentaires considérables aient été réalisés », mais n’a pas fourni de mesures précises. Les projections économiques de la Fed ont également été publiées, avec des révisions du PIB à la hausse et du taux de chômage à la baisse pour 2020, 2021 et 2022. Les prévisions concernant l’inflation ont également été revues légèrement à la hausse, mais elle ne devrait atteindre que 2 % en 2023.

L’indice composé PMI Flash d’IHS Markit des États-Unis a chuté de 58,6 à 55,7 en décembre, ce qui continue d’indiquer une expansion importante. La baisse est due à l’indice PMI des services, qui a été le plus touché par les restrictions, passant de 58,4 à 55,3. Les fournisseurs de services ont noté que les clients hésitaient à passer de nouvelles commandes. L’indice PMI manufacturier a légèrement reculé, passant de 56,7 à 56,5. En ce qui concerne l’avenir, la confiance des entreprises s’est modérée, mais elle demeure élevée.

La production industrielle a augmenté de 0,4 % en novembre. La production manufacturière a augmenté de 0,8 %, les véhicules et les pièces ayant entraîné la moitié de la hausse. La production minière a augmenté de 2,3 %, tandis que la production des services publics a reculé de 4,3 % en raison du temps exceptionnellement doux. Dans l’ensemble, le niveau de la production est demeuré inférieur de 4,9 % à celui d’avant la pandémie.

International – La production industrielle et les ventes au détail chinoises ont augmenté; la Banque du Japon a annoncé une évaluation de l’assouplissement monétaire; l’indice PMI du Japon a baissé; l’indice PMI de la zone euro a fortement augmenté

La production industrielle de la Chine a augmenté de 7,0 % en glissement annuel en novembre, ce qui représente un changement minime par rapport à 6,9 % en octobre. La production manufacturière continue d’afficher de la vigueur, les industries les plus performantes étant celles des produits pharmaceutiques, de l’équipement spécialisé, des ordinateurs et des communications.

Les ventes au détail chinoises ont augmenté de 5,0 % en glissement annuel en novembre, comparativement à 4,3 % en octobre, avec une reprise globale du côté des biens de consommation.

Lors de la réunion, la Banque du Japon a prolongé de 6 mois ses programmes de soutien liés à la pandémie, qui prendront fin en septembre 2021. Plus important encore, Haruhiko Kuroda, le gouverneur de la banque centrale, a annoncé que celle-ci « procédera à une évaluation pour un assouplissement monétaire encore plus efficace et durable » afin d’atteindre l’objectif d’inflation de 2 %. Les résultats seront présentés à la réunion de mars.

L’indice composé PMI Flash de l’au Jibun Bank du Japon a légèrement reculé, passant de 48,1 à 48,0 en décembre. L’indice PMI des services est passé de 47,8 à 47,2, tandis que l’indice PMI manufacturier s’est renforcé, passant de 48,8 à 49,5. Les entreprises de services ont vu une diminution brusque des nouveaux contrats ainsi qu’un déclin des exportations. Dans le secteur manufacturier, les nouvelles commandes et la production ont continué de chuter, mais l’emploi dans ce secteur a augmenté pour la première fois depuis février, bien que légèrement. Les attentes commerciales se sont assouplies, mais elles demeurent solides.

L’indice PMI Flash d’IHS Markit pour la zone euro a grimpé de 45,3 à 49,8 en décembre. L’indice PMI du secteur des services a fortement augmenté, passant de 41,3 à 47,3, et l’indice PMI manufacturier a également augmenté, passant de 55,3 à 56,6. Le secteur des services demeure en repli pour le quatrième mois, mais la baisse s’est fortement atténuée. Pendant ce temps, le secteur manufacturier a repris de la vigueur, avec une augmentation du taux de croissance des nouvelles commandes et des exportations. Les données de l’emploi sont toujours en baisse, mais au plus faible taux de décroissance depuis le début de la pandémie. Par pays, l’Allemagne reste la seule à connaître une hausse. Les indices PMI en France sont passés de 40,6 à 49,6, affichant une stabilisation de l’activité, mais le reste de la zone euro a enregistré une contraction plus importante.

Aperçu de l’avenir

De nombreux marchés mondiaux sont fermés ou ferment tôt la veille de Noël et sont fermés le jour de Noël.

Canada – PIB (23 décembre)

Une semaine tranquille du point de vue des nouvelles économiques pendant les Fêtes. Selon les estimations préliminaires de Statistique Canada, le PIB devrait avoir augmenté de 0,2 % en octobre. Plus important encore, les marchés attendent l’estimation préliminaire de novembre.

États-Unis – La confiance des consommateurs (22 décembre); les commandes de biens durables ainsi que les revenus et dépenses personnels (23 décembre)

La confiance des consommateurs a fortement chuté en novembre en raison de la résurgence du virus et du renforcement des restrictions, et il est peu probable qu’elle ait changé ce mois-ci. Les données pourraient surprendre avec l’annonce récente des vaccins, mais l’absence de mesures d’incitation fiscale représente également un facteur. L’élan observé pour les commandes de biens durables devrait se poursuivre en novembre avec une prévision générale de la hausse de 0,6 %, le secteur manufacturier continuant de montrer de la vigueur.

On s’attend à ce que les revenus et dépenses personnels aient diminué en novembre en raison de la faiblesse récente des marchés du travail et de la réduction des prestations de chômage.

International – Négociations sur le Brexit

Du côté international, la semaine a également été tranquille du point de vue de la publication des données. Le principal sujet à surveiller est l’évolution des négociations sur les échanges commerciaux post-Brexit, le Royaume-Uni étant sur le point de quitter l’Union européenne le 31 décembre.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Commandité Patrimoine Aviso S.E.C., qui est elle-même détenue à 50 % par Desjardins Holding financier Inc. et à 50 % par une société en commandite appartenant aux cinq caisses provinciales Credit Union (les « Caisses ») ainsi qu'au groupe CUMIS.

Les services de courtage en ligne sont offerts par l’intermédiaire d’Investisseur Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc., une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso Inc. et membre du Fonds canadien de protection des épargnants. Ce document existe à des fins de renseignements seulement. Ce document a été préparé à l’aide de sources jugées fiables, mais Investisseur Qtrade ne garantit pas l’exactitude, l’exhaustivité, le caractère opportun et la fiabilité des informations. Les renseignements, schémas et graphiques sont présentés à titre d’illustrations seulement; ils sont modifiables sans préavis. Tous les placements sont assujettis à des risques, y compris la perte éventuelle de capital.