Planification de la retraite : Éléments à considérer lorsque vous êtes à 10 ou 15 ans de la retraite

La planification de la retraite peut sembler tantôt enthousiasmante, tantôt décourageante, car il faut tenir compte de beaucoup de choses.

Quand prévoyez-vous prendre votre retraite? Selon Statistique Canada, l’âge moyen de la retraite en 2010 était de 62,1 ans, mais en 2020, ce chiffre avait grimpé à 64,5 ans en moyenne1. Quand l’heure de la retraite approche, il faut commencer à vous y préparer, peu importe l’âge auquel vous prévoyez la prendre.

Si vous êtes actuellement dans la quarantaine ou au début de la cinquantaine, commencez à penser à votre retraite. C’est le moment de vous fixer des objectifs de retraite pour vous assurer d’économiser suffisamment d’argent pour les financer. Voici quelques conseils pour vous aider à commencer à planifier.

Créez un budget de retraite. Comment pouvez-vous déterminer si vous avez suffisamment épargné pour la retraite si vous ne savez pas combien elle coûtera? Commencez par réaliser des estimations éclairées. Préparez un budget approximatif qui vous donne une idée réaliste de vos dépenses de base pendant votre retraite, puis comparez-le à votre revenu de retraite projeté pour déterminer s’il y a un problème de financement.

  • Calculez les dépenses de votre ménage, comme les versements hypothécaires ou les loyers, les frais de services publics et les taxes municipales. Incluez votre épicerie mensuelle, votre assurance-maladie, vos ordonnances et tout autre produit essentiel.
  • Si vous avez (ou aurez) une dette, ou des paiements liés à une carte de crédit ou à une dette, n’oubliez pas de les ajouter.
  • Laissez-vous une marge de manœuvre en conservant un fonds d’urgence.
  • Prévoyez également un budget réaliste pour le divertissement et les dépenses discrétionnaires.

Gérez vos dépenses. Beaucoup de gens constatent que leur revenu disponible augmente au cours de la cinquantaine, car leurs enfants quittent la maison et leur rémunération atteint un sommet. Essayez de ne pas laisser vos dépenses progresser au même rythme; consacrez vos revenus supplémentaires à accroître votre épargne-retraite. Si vous ne maîtrisez pas vos dépenses et que vous vous habituez à un train de vie plus luxueux, vous pourriez connaître un départ à la retraite plus difficile.

Remboursez vos dettes. Il faut être conscient qu’il sera beaucoup plus difficile de rembourser vos dettes une fois que vous n’aurez plus de revenu d’emploi. Il est judicieux de commencer à les rembourser maintenant pour que vous puissiez prendre votre retraite avec le moins de dettes possible. Éliminez d’abord la dette avec le taux d’intérêt le plus élevé (cartes de crédit) et remboursez graduellement votre prêt hypothécaire, vos prêts automobiles et vos autres dettes.

Rattrapez le temps perdu. Si votre revenu est plus élevé entre 40 et 60 ans, vous pourrez peut-être rattraper le temps perdu lorsque vous étiez plus jeune. Il existe une règle tacite : pour chaque décennie passée avant de commencer à investir, le pourcentage du revenu que vous devez placer pour la retraite augmente de 10 %. Cela signifie que si vous commencez lors de la quarantaine, vous devriez économiser au moins 30 pour cent, contre 10 pour cent dans la vingtaine et 20 pour cent dans la trentaine. 

Rattrapez le temps perdu concernant vos droits de cotisation à un REER et maximisez vos cotisations à un CELI pour vous assurer d’atteindre vos objectifs de retraite.

Commencez votre plan successoral. Il peut être difficile de discuter de la planification de votre succession avec des êtres chers, mais laisser les choses au hasard pourrait augmenter le stress émotionnel et financier que vivra votre famille à votre décès. Il faut donc commencer à discuter de finances et de santé avec elle. Pensez également à créer un testament ou un testament de vie, envisagez de faire des préarrangements, et si vous disposez des ressources nécessaires, songez à mettre en place une fiducie pour subvenir aux besoins de membres de votre famille.

Tenez compte de l’exposition de votre portefeuille aux risques du marché : Certains investisseurs réduisent leur exposition aux actions avec l’âge afin d’éviter de mettre en danger des fonds dont ils pourraient avoir besoin à court terme. Bien que cette approche fonctionne pour certains, vous devez également tenir compte du faible taux d’intérêt actuel. L’augmentation de l’espérance de vie encourage aussi certains investisseurs à maintenir, voire augmenter, leur exposition aux actions, même lorsqu’ils approchent de l’âge de la retraite. La composition de placements idéale pour vous dépend de votre tolérance au risque et de votre horizon temporel, alors posez-vous les questions suivantes : Comment dormirez-vous la nuit si le marché connaît une correction importante à court terme? Cela influera-t-il sur votre qualité de vie à court ou moyen terme?

Si vous n’êtes qu’à quelques années de la retraite, nous avons six autres éléments à considérer

Et si vous n’avez pas encore commencé à planifier votre retraite et que vous ne savez pas exactement de quoi elle sera faite, commencez à vous la représenter. Jetez un coup d’œil à ces idées utiles. Si vous n’avez pas déjà de REER, vous pouvez en ouvrir un avec nous ici.

 

1 Statistique Canada. Tableau 14-10-0060-01 : Âge de la retraite par catégorie de travailleur, par année

Les renseignements de cet article proviennent de sources réputées fiables, mais leur précision ou intégralité n’est pas garantie. Cet article est fourni à titre de source d’informations générales, et son contenu ne doit pas être considéré comme des conseils en matière de placements ou des sollicitations à acheter ou vendre des fonds communs de placement ou d’autres valeurs mobilières.