Partager

L’incidence éventuelle de l’inflation sur vos placements

Chaque catégorie de placements (qu’il s’agisse de liquidités, de titres à revenu fixe, de fonds communs de placement, d’actions ou de cryptomonnaies) comporte ses propres niveaux de risque et de rendement. La compréhension du lien entre le risque et le rendement ainsi que votre niveau de confort personnel à cet égard sont des éléments essentiels pour bâtir votre portefeuille de placements. Le risque d’inflation est un type de risque qui peut avoir une incidence sur vos placements.

Définition de l’inflation

L’inflation est la hausse du prix des biens et des services au fil du temps. Au fur et à mesure que les prix augmentent, votre dollar vous permet d’acheter moins de biens et de services qu’auparavant parce que le coût des biens a augmenté ou que la monnaie s’est dépréciée. Dans les deux cas, l’inflation diminue le pouvoir d’achat de votre argent au fil du temps.

Pour savoir quelle a été l’incidence de l’inflation sur le pouvoir d’achat du dollar canadien au cours des 10, 25 ou 50 dernières années, consultez la feuille de calcul de l’inflation de la Banque du Canada.

L’inflation est-elle bonne ou mauvaise pour les consommateurs?

L’inflation en soi n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Tout dépend de la rapidité et de l’importance de la montée inflationniste. D’une part, l’inflation peut être un indicateur d’une économie en pleine croissance, car elle se traduit souvent par une augmentation du nombre d’emplois et des salaires. Les consommateurs disposent donc d’un meilleur revenu pour acquérir un plus grand nombre de biens et de services. Un niveau d’inflation modéré est généralement bon pour l’économie; c’est pourquoi le taux d’inflation cible de la Banque du Canada est de 2 %.

D’autre part, si le taux d’inflation augmente trop vite sur une brève période, l’argent des consommateurs perd rapidement de sa valeur. Les prix grimpent à une telle vitesse que les consommateurs n’ont pas le temps de s’adapter. La hausse rapide ou la volatilité de l’inflation peut également nuire aux bénéfices des entreprises, car celles-ci tentent d’absorber la hausse des coûts ou le ralentissement des ventes. La Banque du Canada relève alors souvent les taux d’intérêt pour ralentir l’économie en surchauffe et maintenir l’inflation dans sa fourchette cible.

Définition du risque d’inflation

Le terme « risque d’inflation » s’entend du risque de perte de votre pouvoir d’achat futur si la valeur de vos placements ne suit pas l’inflation.

Voici les deux mesures du rendement de vos placements que vous devez examiner :

Taux de rendement nominal – Il s’agit du rendement de vos placements, compte non tenu de l’inflation.

Taux de rendement réel – Il s’agit du rendement de vos placements, moins le taux d’inflation. Un « rendement réel » tient compte de l’inflation, en donnant une idée du pouvoir d’achat que vos placements vous rapportent.

Si, par exemple, le rendement de vos placements à revenu fixe est de 3 % et que l’inflation est de 2 % en moyenne, votre rendement réel n’est que de 1 %. Dans le contexte actuel où les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas, la moindre hausse de l’inflation peut avoir une incidence importante sur votre pouvoir d’achat. Il est donc important d’examiner votre taux de rendement réel en période de hausse de l’inflation.

Inscrivez-vous pour recevoir des astuces de négociation, des mises à jour du service et des offres par courriel.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui

Incidence de l’inflation sur les placements

Le risque d’inflation peut avoir une incidence sur tous les types d’actifs, mais il influe plus particulièrement sur les obligations et autres titres à revenu fixe. Pour la plupart des investisseurs, les obligations sont généralement les plus vulnérables au risque d’inflation, car leurs paiements sont généralement basés sur des taux fixes. Si le taux d’inflation augmente, le pouvoir d’achat de ces paiements diminue.Les actions, en revanche, peuvent offrir une certaine protection contre l’inflation, selon le type de société. Certaines entreprises peuvent réagir à la hausse de l’inflation en augmentant le prix de leurs biens ou services afin de maintenir leurs marges de profit. Toutefois, l’inflation peut avoir une incidence négative sur les entreprises, car celles-ci absorbent des prix plus élevés et un ralentissement des ventes qui peuvent nuire à leurs revenus et profits.

D’un autre côté, certains secteurs du marché peuvent profiter de la hausse de l’inflation, notamment les produits de base et les actions liées aux produits de base, ainsi que l’immobilier.

L’inflation et les taux d’intérêt

Les banques centrales peuvent réagir à une hausse rapide de l’inflation en relevant leurs taux d’intérêt. Des taux plus élevés font grimper les coûts d’emprunt, ce qui force les consommateurs à emprunter et à dépenser moins. De même, les entreprises investiront peut-être moins dans des stratégies de croissance ou réduiront leurs dépenses. Une hausse des taux peut aussi avoir une incidence sur les sociétés très endettées, puisque le coût du service de la dette augmente.

À l’inverse, des taux plus élevés peuvent avantager les sociétés comme les institutions financières (banques et compagnies d’assurance, par exemple).

Comment atténuer le risque d’inflation?

Il existe des produits de placement qui permettent de gérer le risque d’inflation, comme les placements à taux variable. Leurs paiements sont généralement liés à un indice qui varie selon la hausse et la baisse de l’inflation, comme le taux préférentiel.

Les obligations indexées sur l’inflation, dont les rendements sont liés au coût des biens de consommation, constituent un autre placement qui contribue à amortir l’incidence de l’inflation. Les paiements de capital et d’intérêts de ces obligations augmentent en fonction de l’inflation, ce qui contribue à préserver votre pouvoir d’achat.

Les obligations à rendement réel (ORR) canadiennes peuvent également offrir une protection contre l’inflation. Toutefois, contrairement aux obligations équivalentes américaines, les ORR n’offrent pas de plancher de déflation (contraire de l’inflation, la déflation se produit lorsque les prix à la consommation baissent). Cela rend leurs détenteurs vulnérables à une perte en capital à l’échéance si la déflation persiste. De plus, les ORR ont généralement des échéances longues, certaines s’étendant sur plus de 20 ans. Plus la durée jusqu’à l’échéance est longue, plus une obligation devient volatile lorsque les taux d’intérêt fluctuent.

Gérer le risque d’inflation grâce à la diversification

La meilleure façon d’atténuer le risque lié à une hausse de l’inflation est d’avoir un portefeuille bien diversifié. Si vous investissez à long terme, les actifs de votre portefeuille doivent être équilibrés en fonction de vos objectifs. Si vous mettez trop d’œufs dans le panier d’obligations et de titres à revenu fixe, vous courez un plus grand risque de voir votre pouvoir d’achat diminuer au fil du temps si l’inflation augmente.

Un portefeuille solide doit être diversifié à plusieurs niveaux. Il peut par exemple contenir divers types de titres répartis entre différents secteurs, marchés, devises et même pays.

Un portefeuille bien diversifié, dont la répartition de l’actif se fonde sur la tolérance à l’égard du risque, constitue le meilleur rempart contre l’inflation. Dans la plupart des cas, l’inflation est un problème à court terme qui ne devrait pas influencer ou modifier vos objectifs de placement à long terme.

Acquérez une meilleure compréhension du positionnement de votre portefeuille face aux différents risques liés à vos placements grâce à La cote du portefeuilleMC, y compris des risques de crédit, de change et d’inflation. Cet outil vous aide à mieux comprendre votre niveau d’exposition aux risques en comparant le rendement de votre portefeuille à ceux d’indices de référence nationaux et mondiaux.

Prêt à s’inscrire?

Ouvrir un compte.

Sources :

Commission des valeurs mobilières de l’Ontario, Gérez mieux votre argent – Inflation. Consulté à l’adresse https://www.gerezmieuxvotreargent.ca/investir/notions-de-base-sur-les-placements/comprendre-le-risque/inflation, juin 2021.

Halton, Clay, Investopedia, « Inflationary Risk », 30 avril 2021 (en anglais seulement). Consulté à l’adresse https://www.investopedia.com/terms/i/inflationrisk.asp, juin 2021.Les renseignements fournis dans le présent article proviennent de sources réputées fiables, mais nous ne pouvons garantir leur exactitude ou leur exhaustivité. Ce contenu est fourni uniquement à titre informatif et éducatif. Il ne constitue pas des conseils particuliers portant notamment sur des questions financières, fiscales, de placement ou des questions semblables.