Pouls hebdomadaire du marché - Semaine se terminant le 20 mars 2020

Toutes les opinions exprimées sont en date du 20 mars 2020.

Graphique de la semaine

Les mesures de distanciation sociale se reflètent dans l’activité économique

Certains efforts visant à ralentir la propagation de la COVID-19 se sont intensifiés la semaine dernière et le résultat sur l’activité économique est visible. En Chine, les données économiques de février, au plus fort de la quarantaine, ne sont pas reluisantes et montrent une baisse des ventes au détail de 20,5 %. Maintenant, les marchés tentent d’estimer à quoi ressembleront les données aux États-Unis. Bloomberg Economics estime que le PIB au deuxième trimestre chutera de 9 % par rapport au trimestre précédent; cependant, selon les données en temps réel, le PIB pourrait régresser encore plus. Le graphique ci-dessous présente des données d’OpenTable, une application de réservation de restaurant en ligne, qui indiquent que le nombre de réservations dans les villes principales a accusé une baisse ahurissante de 100 % par rapport à l’année précédente.

The state of the restaurant industry. March 25, 2020

Source : OpenTable, L’état actuel de l’industrie de la restauration. 25 mars 2020

Évolution des marchés de la semaine dernière

Actions :

Les craintes liées au coronavirus continuent de causer une volatilité sur les marchés, alors que le nombre de cas mondiaux est passé à 258 778. Les cas et les décès signalés à l’extérieur de la Chine s’accélèrent et ont dépassé ceux de la Chine. L’indice S&P 500 a continué son déclin, chutant de 14,98 %, tandis que l’indice S&P/TSX a reculé de 13,59 %.

Produits à revenu fixe :

Les rendements des obligations ont fluctué. Le rendement sur 10 ans de l’obligation du Trésor américain a reculé de 11 points de base, terminant la semaine à 0,85 %. Au Canada, le rendement sur 10 ans de l’obligation du gouvernement du Canada a grimpé de 2 points de base, terminant la semaine à 0,87 %.

Marchandises :

Les cours du pétrole ont reculé de 29,52 % et le cuivre a encaissé une baisse de 11,87 %, alors que les préoccupations relatives à la croissance mondiale augmentent dans le contexte de la pandémie de coronavirus. L’or, la valeur refuge, a vu son cours baisser légèrement de 2,07 %, s’alignant sur les marchés.

The state of the restaurant industry. March 25, 2020

En date du 20 mars 2020

 

Événements macroéconomiques de la semaine dernière

Banques centrales – Réunions d’urgence et injections massives de liquidités en réponse à la crise du coronavirus.

La Réserve fédérale a abaissé ses taux de 100 points de base, à 0,25 % lors d’une réunion d’urgence dimanche, invoquant des conditions financières mondiales affaiblies et une activité économique perturbée aux États-Unis. La Fed s’est également engagée à acheter au moins 700 milliards de dollars d’actifs. La banque centrale semble utiliser tous les outils de son arsenal pour maintenir le crédit en circulation afin de soutenir la croissance économique. Voici les mesures que la Fed entreprend actuellement :

  • abaissement du taux de crédit primaire de 150 points de base, à 0,25 %, et prolongement de la durée des prêts à 90 jours pour encourager une utilisation plus active du réescompte officiel par les institutions de dépôt pour le financement;
  • réduction des taux de réserves obligatoires pour les banques à 0 %;
  • mise en place d’une facilité de financement du papier commercial visant à fournir du crédit pour les besoins de liquidité et opérationnels des entreprises;
  • mise en place d’une facilité de crédit pour les courtiers opérant sur le marché primaire afin d’offrir des prêts par constitution d’une garantie allant jusqu’à 90 jours;
  • mise en place d’une facilité de liquidité des fonds communs du marché monétaire pour soutenir les demandes de rachats des fonds du marché monétaire par les investisseurs. 

La Banque du Canada a élargi les critères des garanties admissibles de sa facilité de prise en pension à terme afin de contribuer à maintenir des conditions de financement adéquates pour aider les entreprises canadiennes. La banque centrale a également mis en place une facilité d’achat d’acceptations bancaires et a annoncé la mise en place d’un mécanisme permanent d’octroi de liquidités dans les jours à venir pour fournir des liquidités supplémentaires.

Canada – Annonce d’un ensemble de mesures budgétaires de 82 milliards de dollars; fermeture des frontières aux non-ressortissants; faiblesse de l’économie canadienne selon l’indice provisoire du Baromètre des affaires de la Fédération canadienne des entreprises indépendantes (FCEI); augmentation de l’IPC

Le premier ministre Justin Trudeau a dévoilé un ensemble de mesures budgétaires de 82 milliards de dollars pour lutter contre le coronavirus et la chute des cours pétroliers. Ces mesures prévoient 27 milliards de dollars d’aide directe et 55 milliards de dollars en report temporaire du paiement d’impôt pour les ménages et les entreprises.

M. Trudeau a également annoncé que le Canada fermerait ses frontières aux non-ressortissants, à l’exception de ceux provenant des États-Unis, du Mexique et des Caraïbes, des membres de la famille immédiate de citoyens canadiens, des diplomates et des membres d’équipage. La restriction a ensuite été élargie pour inclure les voyages non essentiels entre le Canada et les États-Unis. Le commerce et les fournitures essentielles continueront de traverser la frontière, ainsi que tous les travailleurs essentiels.

L’indice provisoire de mars du Baromètre des affaires de la FCEI est passé de 60,5 en février à 49,8, le plus bas niveau depuis 2009. Cette baisse marquée semble refléter l’évolution de la situation économique affectée par la propagation accrue du coronavirus.

En février, l’IPC pour le Canada a augmenté de 0,4 % par rapport au mois précédent. Par rapport à l’exercice précédent, l’IPC a augmenté de 2,2 %, les principaux contributeurs étant le transport (+4,4 %) et le logement (+2,3 %).

États-Unis – Donald Trump annonce 1 200 milliards de dollars de dépenses pour lutter contre le coronavirus. L’indice Empire et l’indice de la Fed de Philadelphie sur le secteur manufacturier montrent une faiblesse économique.

L’administration Trump discute d’un ensemble de mesures budgétaires visant à atténuer les répercussions du virus sur l’économie. Ces mesures pourraient prévoir jusqu’à 1 200 milliards de dollars de dépenses et des versements directs aux Américains, des prêts aux petites entreprises et des fonds de stabilisation.

L’index Empire State Manufacturing est passé de 12,9 en février à -21,5 en mars. La baisse de 34 points était généralisée, mais principalement due à une baisse des nouvelles commandes et des expéditions. Les indicateurs du marché de l’emploi étaient également faibles, montrant à la fois une baisse du nombre d’employés et de la moyenne du nombre d’heures de travail par semaine. Les perspectives d’affaires pour six mois ont connu une baisse importante de 21,7 points à 1,2 point, le niveau plus bas depuis 2009.

L’enquête sur les perspectives des entreprises manufacturières de la Fed de Philadelphie fournit des résultats similaires. L’indice des activités d’entreprise est passé de 36,7 en février, un sommet en trois ans, à -12,7 en mars. De même, la faiblesse généralisée a montré d’énormes baisses des nouvelles commandes et des expéditions et une fragilisation du marché du travail.

Aperçu rapide de l’avenir

Réunion virtuelle du G7 (mardi 24 mars)

Le sommet des ministres des Affaires étrangères du G7, initialement prévu à Pittsburgh les 24 et 25 mars, a été annulé en raison de la menace du coronavirus. Les ministres discuteront plutôt par vidéoconférence.

États-Unis – Financial Stability Oversight Council (lundi 23 mars); demandes d’allocations chômage aux États-Unis (jeudi 26 mars)

Le Financial Stability Oversight Council (Conseil de surveillance de la stabilité financière), le puissant panel de régulateurs mis en place après l’effondrement de 2008 pour repérer les menaces économiques émergentes, se réunit pour discuter des répercussions du coronavirus sur les marchés.

Le premier communiqué officiel du gouvernement à fréquence élevée, qui traite des répercussions sur l’emploi, concerne les demandes initiales de prestations d’assurance-chômage. La semaine dernière, nous avons constaté une augmentation de 70 000 demandes pour la semaine se terminant le 14 mars. Le consensus de jeudi évalue à 1,5 million le nombre de demandes initiales, un chiffre record.

International – Indices PMI provisoires pour mars

Les indices PMI provisoires pour de nombreux pays (y compris les États-Unis, le Royaume-Uni, le Japon et l’Allemagne) fourniront une indication préliminaire des répercussions potentielles de la pandémie. Compte tenu des résultats de l’indice PMI en Chine, le consensus prévoit de fortes baisses, ce qui suggère l’arrivée d’une récession.

Patrimoine Aviso Inc. (« Patrimoine Aviso ») est la société mère de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc. Patrimoine Aviso est une filiale en propriété exclusive de Commandité Patrimoine Aviso S.E.C., qui est elle-même détenue à 50 % par Desjardins Holding financier Inc. et à 50 % par une société en commandite appartenant aux cinq caisses provinciales Credit Union (les « Caisses ») ainsi qu'au groupe CUMIS.

Les services de courtage en ligne sont offerts par l’intermédiaire d’Investisseur Qtrade, une division de Valeurs mobilières Credential Qtrade Inc., une filiale en propriété exclusive de Patrimoine Aviso Inc. et membre du Fonds canadien de protection des épargnants. Ce document existe à des fins de renseignements seulement. Ce document a été préparé à l’aide de sources jugées fiables, mais Investisseur Qtrade ne garantit pas l’exactitude, l’exhaustivité, le caractère opportun et la fiabilité des informations. Les renseignements, schémas et graphiques sont présentés à titre d’illustrations seulement; ils sont modifiables sans préavis. Tous les placements sont assujettis à des risques, y compris la perte éventuelle de capital.